mercredi 25 février 2015

Du domaine des murmures, Carole Martinez

Titre : Du Domaine des Murmures
Auteur : Carole Martinez
Edition : Gallimard
Pages : 202
Prix : 16,90€
4e de couverture : "En 1187, le jour de son mariage, devant la noce scandalisée, la jeune Esclarmonde refuse de dire "oui" : elle veut faire respecter son voeu de s'offrir à Dieu, contre la décision de son père, le châtelain régnant sur le domaine de Murmures. La jeune femme est emmurée dans une cellule attenante à la chapelle du château, avec pour seule ouverture sur le monde une fenestrelle pourvue de barreaux. Mais elle ne se doute pas de ce qui est entré avec elle dans sa tombe...
Loin de gagner la solitude à laquelle elle aspirait, Esclarmonde se retrouve au carrefour des vivants et des morts. Depuis son réduit, elle soufflera sa volonté sur le fief de son père et ce souffle l’entraînera
jusqu'en Terre sainte."

Mon avis : 

Ce livre traine dans ma pal depuis qu'on me l'a offert...il y a 4 ans ! Je l'ai sorti pour le French Read-a-thon et je ne le regrette absolument pas, je comprend pourquoi ce livre a gagné le Prix Goncourt des lycéens !

C'est l’héroïne, Esclarmonde, qui nous murmure l'histoire en nous faisant visiter le domaine des Murmures à notre époque. Elle nous raconte comment le jour de son mariage, elle a refusé de dire "oui", comment elle s'est coupé l'oreille pour prouver sa foi et comment elle a indiqué qu'elle souhaitait qu'on fit construire une chapelle avec une cellule où on l'emmurerait pour qu'elle se consacre à la prière. Mais le matin de son enfermement, elle se fait violer. Elle ne le dit à personne et emporte son secret dans sa "tombe" comme elle l'appelle.

Je suis entrée dans ce livre à reculons, car les thèmes religieux c'est très peu pour moi. Pourtant, dès que j'ai rencontré Esclarmonde, elle m'a séduite. Même si je ne suis pas croyante, je me suis attachée à elle et j'ai compris en quelque sorte son désir de réclusion. Esclarmonde évolue beaucoup dans ce livre. Elle commence en étant éclairée par la foi divine, puis par l'amour pour finir par ne plus vraiment savoir pourquoi elle s'est enfermée et par avoir le désir de sortir de sa réclusion. Carole Martinez nous peint également d'autres personnages qui croient, ou ne croient pas à la sainteté d'Esclarmonde et nous-même on se met à douter car l'héroïne nous fait vivre son expérience mystique avec une telle force, qu'on commence à se demander si ce n'est pas un peu réel.
De plus, l'auteur aborde les Croisades car Esclarmonde a des visions de son père qui y est allé et je trouve ça très bien abordé. Les Croisades, bien que glorifiées au début, sont ensuite vues comme porteuses de mort et on voit que les seigneurs y sont allés à reculons.

Dès les premières lignes, Carole Martinez m'a conquise et je savais que ce livre serait un coup de coeur. Cela n'a pas loupé ! D'un coté je ne voulais pas le lire trop vite pour pouvoir profiter pleinement de la plume magnifique de l'auteur, mais de l'autre je voulais rester près d'Esclarmonde, pour comprendre ce qu'elle vivait.

Ce livre est un coup de coeur, c'est un 20/20. Il m'a mis une grande claque et je ne le regrette pas. 

2 commentaires:

  1. personnellement, j'avais préféré Le cœur cousu du même auteur, celui-ci m'avait laissé un gout amer ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai jamais vu Le coeur cousu, il parle de quoi ?

      Supprimer

"nom + url"