lundi 16 février 2015

Journal, Anne Frank

Titre : Journal
Auteur : Anne Frank
Edition : Le Livre de Poche
Pages : 415
Prix : 2,99€
4e de couverture : "Anne Frank est née le 12 juin 1929 à Francfort. Sa famille a émigré aux Pays-Bas e 1933. A Amsterdam, elle connait une enfance heureuse jusqu'en 1942 malgré la guerre. Le 6 juillet 1942, les Frank s'installent clandestinement dans "l'Annexe" de l'immeuble du 263, Prisengracht. Le 4 août 1944, ils sont arrêtés sur dénonciation. Déportée à Auschwitz, puis à Bergen-Belsen, Anne meurt du typhus en février ou mars 1945, peu après sa soeur Margot. La jeune fille a tenu son journal du 1 juin 1942 au 1e août 1944, et son témoignage, connu dans le monde entier, reste l'un des plus émouvants sur la vie quotidienne d'une famille juive sous le joug nazi."


Mon avis : 

J'ai lu ce livre en lecture commune avec LaCroque-Livres (voici sa chronique) et Freewor(l)ds (voilà sa chronique) sur Livraddict et je ne le regrette pas du tout ! Cette lecture commune m'a permis de sortir ce classique de ma PAL et de partager mon ressenti sur ce texte fort. 

Au début j'avais un peu de mal à accrocher car Anne commence la rédaction de ce journal jeune, elle a 13 ans et a donc des occupations d'une fille de 13 ans. Je la trouvais un peu prétentieuse, et beaucoup de choses qu'elle nous racontait m'ennuyaient, je n'en voyait pas l'intérêt, je trouvais qu'elle se faisait trop souvent passer pour la victime. 
Mais dès 1943, on voit qu'elle grandit, qu'elle mûrit, car ses mots ont plus de profondeur, son style s'affirme et ce qu'elle raconte devient captivant. On se passionne pour les rapports que les habitants de l'Annexe ont entre eux, on frémit à chaque page car on se dit "il ne lui reste plus que quelques jours pour écrire", c'est captivant, c'est poignant, c'est beau. On la voit découvrir l'amour, s'interroger sur le sexe, sur ses relations avec sa famille,... On sent qu'elle grandit car le monde ne tourne plus seulement autour d'elle, elle s'interroge sur la politique, s’intéresse à ce que les gens vivent dehors. 

J'ai énormément aimé ce livre, et même si la note n'est pas de 20/20 mais seulement de 17/20 à cause du début qui ne me plaisait pas, c'est quand même un coup de coeur car j'ai frémit avec elle, j'ai espéré avec elle et je pense que si elle n'avait pas été dénoncée, elle aurait réussi son rêve d'être auteur célèbre de son vivant (même si elle l'a réussi à titre posthume). 

3 commentaires:

  1. Un livre à lire ! Ca nous fait sacrément réfléchir et ça ne peut pas nous laisser indemne.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai pensé à peu près comme toi au cours de cette lecture ! :)

    Freewor(l)ds

    RépondreSupprimer

"nom + url"