samedi 14 mars 2015

Les Aventures de Huckleberry Finn, Mark Twain

Titre : Les aventures de Huckleberry Finn
Auteur : Mark Twain
Edition : GF
Pages : 352
Prix : 8,50€
4e de couverture : "Menacé par la civilisation autant que par les rossées d'un père ivrogne, Huckleberry Finn, qui fait partie de la "bande de voleurs" organisée par Tom Sawyer, prend la fuite et entreprend avec Jim, le noir de Miss Watson, un grand voyage vers la liberté."









Mon avis :

Je précise tout d'abord, en prévision de mon bilan où je compte les pages, que mon édition n'est pas celle que je vous présente, et qu'elle ne compte que 296 pages. Je ne vous la présente pas car elle n'est plus disponible nulle part, que je n'ai trouvé ni photo, ni prix pour cette édition sur internet. Maintenant que ceci est réglé, passons à mon avis !

J'ai lu ce livre dans la continuité de Tom Sawyer et parce que j'avais particulièrement bien aimé le personnage de Huck dans le premier roman. Malheureusement j'ai été déçue... Laissez-moi vous expliquer :

L'histoire est intéressante, après avoir trouvé le trésor avec Tom, Huck vit avec une veuve qui entreprend de le "civiliser". Mais son père alcoolique revient en ville et l'enlève dans le but de pouvoir ensuite faire main basse sur l'argent de son fils. Huck simule alors son assassinat et s'enfuit sur l'île Jackson, au centre du Mississippi. Là, il rencontre Jim, le nègre de Miss Watson, qui est accusé de son meurtre. Ils entreprennent alors de descendre le Mississippi pour atteindre un endroit où les noirs sont libres. En chemin, ils rencontrent deux escrocs. Je n'en dirais pas plus pour ne pas spoiler.
L'univers reste celui de l'esclavage, et j'ai apprécié les questions que Huck se pose sur ce système, doit-il dénoncer son ami ou être complice de la libération d'un noir, chose presque inimaginable pour l'époque ?

De même les personnages restent intéressants, Mark Twain approfondit la philosophie de vie de Huck, et on retrouve Tom Sawyer à la fin du livre, ce qui est très appréciable. Le personnage de Jim m'a aussi beaucoup plu, mais je trouve que Mark Twain en fait quand même un être assez simplet pour correspondre à l'idée que les blancs se faisaient des esclaves noirs à l'époque, ce qui m'a un peu dérangé.

Non, ce qui m'a vraiment déçu, c'est l'écriture. Dans Tom Sawyer, j'avais beaucoup aimé la plume très précise et dynamique de l'auteur, je trouvais que la narration a la troisième personne était très agréable. Ici, l'auteur passe au "je" et je me suis moins attachée au personnage (étrange, n'est-ce pas ?). J'ai trouvé l'écriture moins précise, moins claire, on perdait en innocence.

Huckleberry Finn reste tout de même un très bon livre, mais je ne lui mettrais que 14/20 car l'écriture m'a beaucoup gênée par rapport au premier "tome compagnon". 

1 commentaire:

  1. Je n'ai pas encore relu Huck mais j'avoue avoir ENFIN aimé Tom Sawyer grâce à la dernière traduction en date dont j'ai parlé ici : https://entrelespages.wordpress.com/2013/04/20/les-aventures-de-tom-sawyer/
    Je reviendrai sûrement lire ton avis quand j'aurai lu Huck! Merci pour ces impressions.

    RépondreSupprimer

"nom + url"