dimanche 29 mars 2015

Struck : Comment foudroyer sa réputation en un éclair, Chris Colfer

Titre : Struck : Comment foudroyer sa réputation en un éclair
Auteur : Chris Colfer
Edition : Michel Lafon
Pages : 300
Prix : 15,95€
4e de couverture : "Clover, c'est l'enfer sur terre. Et c'est dans cette ville perdue au milieu de nulle part que Carson est coincé avec sa mère, une déglinguée sous médocs. Il n'a qu'une chose en tête : s'échapper de là au plus vite pour l'université de Northwestern, et commencer une brillante carrière de journaliste. Seulement, pour y être admis, il doit créer un magazine littéraire. Vaste entreprise que de motiver ses camarades qui ne s'intéressent qu'à l'écriture des textos ! Une seule solution pour les impliquer dans le projet : le chantage !"





Mon avis : 

Adorant Chris Colfer pour son rôle dans la série Glee, voilà un moment que je mourrais d'envie de le découvrir comme auteur. Sa saga "The land of stories" patiente d'ailleurs encore dans ma PAL, mais j'ai sorti Struck assez rapidement au vu de sa taille.

Dès les premières pages, Carson nous montre qu'il déteste Clover, son lycée, les gens de son lycée et qu'il se croit supérieur à tout le monde. Abandonné par son père, avec une mère dépressive, il ne rêve que d'entrer à Northwestern mais il apprend que pour avoir plus de chances, il doit créer un magazine littéraire. Déjà président du club de journalisme et d'écriture, il voit bien la difficulté qu'il doit affronter : faire écrire les élèves de son lycée. Alors qu'il sort d'une réunion du club d'écriture, il surprend les deux garçons les plus populaires ensemble dans les toilettes. Il leur fait alors comprendre que s'ils veulent qu'il garde le secret, ils doivent faire partie du club d'écriture. Quand Malerie, sa binôme de journalisme, apprend ça, elle lui dit que s'il savait des choses sur tout le monde, il pourrait les manipuler. Carson se met alors en tête de devenir un corbeau et de faire chanter les têtes d'affiche du lycée pour qu'elles participent à son magazine littéraire.

L'histoire est intéressante je trouve, car on voit évoluer Carson dans sa façon de penser. Au début il semble très détaché et méprisant pour le monde qui l'entoure, mais au fur et à mesure, il ne peut s'empêcher de s'interroger sur le bien-fondé de ses actions. Son langage très châtié et cynique est surprenant au début et en fait je crois que j'ai aimé ne pas aimer Carson, car malgré tout son humour cynique était assez drôle même si je n'aimais pas sa façon de penser et de se croire au dessus de tout. Certes, il n'a pas une vie facile, mais il ne fait rien pour l'améliorer en attendant de partir à la fac et j'ai du mal avec les personnes comme ça. Sinon j'ai beaucoup aimé le personnage de Malerie, elle est drôle et naïve. Même si Carson est parfois infect avec elle, elle travaille et n'en prend pas ombrage. Le personnage de la grand-mère également, ajoute une touche de douceur à ce livre très dur dans ses propos.

Le style d'écriture de Chris Colfer dans ce livre est à la fois agréable et gênant. Gênant parce qu'on est sous le point de vue de Carson et qu'il est insupportable, mais agréable car le livre se lit très vite. La leçon de vie qui s'y dessine est très intéressante je trouve et Chris Colfer a su insuffler une réalité grinçante à son personnage.

Bien que je comprenne pourquoi il n'a pas les meilleures notes du monde sur Livraddict, j'ai bien aimé ce livre et j'ai hâte de voir ce que Chris Colfer en a fait en film. Un bon 15/20. 

2 commentaires:

  1. Bravo pour cette chronique !
    Struck a été le premier roman de Chris Colfer que j'ai eu la chance de lire, et j'avais beaucoup aimé. Je me rappelle en plus l'avoir lu à une période où, comme le personnage de Carson, j'avais un mal fou avec mon établissement scolaire et où j'avais du mal avec les gens. Mais bon, heureusement, je ne me comportais pas comme ce personnage ( du moins, j'espère ! ) parce que c'est vrai qu'à certains moments, il était infâme. Mais je me suis tout de même accrochée à son côté cynique qui m'avait assez fait rire.
    C'était une bonne lecture, mais le pays des contes est largement mieux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton commentaire me fait très plaisir :) Je comprend totalement qu'on puisse avoir du mal avec son établissement scolaire mais c'est vrai que Carson est assez extrème x) J'ai hâte de lire Le pays des contes, j'ai le tome 1 en VO mais faut se motiver à lire en VO quoi...

      Supprimer

"nom + url"