jeudi 23 avril 2015

L'odeur de l'herbe après la pluie, Patrick Jacquemin

Titre : L'odeur de l'herbe après la pluie
Auteur : Patrick Jacquemin
Edition : Amazon
Pages : 134 (ebook)
Prix : 1,99€
4e de couverture : "Annabelle est une jeune et brillante banquière qui travaille comme une damnée à sa réussite. Mais au moment où sonne la quarantaine, et alors qu'elle accumule les succès, elle pète les plombs un jour de juin. Sans réfléchir elle fuit. Elle part loin de Paris, loin des contraintes, à la campagne, sur les lieux de son enfance. En chemin, sa voiture tombe en panne et elle ne rencontre pour l'aider qu'un vieux paysan. Cette rencontre c'est SA chance, celle d'une citadine perdue qui va s'ouvrir aux secrets insoupçonnés de la terre et de l'univers. Sa vie en sera à jamais bouleversée."




Mon avis : 

J'ai reçu ce livre en partenariat avec Livraddict et l'auteur, je les remercie donc fortement pour leur envoi. 

Ce livre, un peu à la manière d'un conte, nous fait connaître la vie d'Annabelle, son évolution depuis son enfance jusqu'à son poste actuel d'entrepreneuse divorcée et avec une fille. Mais depuis quelques temps, Annabelle se sent lasse, fatiguée. Jusqu'au jour où elle craque et décide de retourner dans sa ville natale. En chemin, elle s'embourbe, la nuit, et aperçoit une petite cabane. Quand elle frappe, c'est un vieil homme, George Lesage, soixante-dix ans, qui lui ouvre. La cabane est chichement meublée mais remplie de livres. Le vieil homme lui dit qu'il ne peut pas la débloquer cette nuit car les boeufs qui pourraient désembourber sa voiture en la tirant, dorment. Annabelle passe alors la nuit là-bas, et le lendemain, elle suit le vieil homme vers sa voiture et l'interroge sur sa façon de vivre, sa productivité en tant que paysan. George lui montre alors qu'une vie n'a pas forcément à être tournée vers le profit, qu'il veut juste être proche de la nature. Ils se quittent et Annabelle va passer quelques jours dans sa ville natale. Mais au retour, elle désire aller rendre visite à George. Cette fois encore, elle apprend de nouvelles choses sur la vie et sur elle-même, des choses mystérieuses, voire mystiques. 
Au début, j'ai beaucoup apprécié l'histoire, très calme, posée, délicate, d'une femme qui redécouvre une vie en-dehors du profit et de la vitesse de la ville. Mais le livre tourne ensuite à l'expérience mystique, limite magique qui m'a moins plu, même si la fin m'a fait penser à l'expérience de "mort intérieure" de Darrell Standing dans Le vagabond des étoiles de Jack London. Même si l'auteur essaie de nous rentre ce côté très mystique intelligible, j'ai trouvé que le livre perdait de sa puissance et de sa simplicité en ajoutant ce côté. 

Le personnage d'Annabelle est touchant au début, mais ensuite, je me suis moins attachée à elle, je l'ai trouvée très passive par rapport à George, ce qui est paradoxal car il prône la patience, le calme etc. J'ai en revanche eu un coup de coeur pour George, je l'ai trouvé tendre, réel, touchant dans sa volonté d'être simplement proche de la terre. Il a des convictions et les assume non pas contre les autres, mais juste pour lui-même, je ne suis peut-être pas claire mais je ne vois pas comment le dire autrement...
Odette m'a également touchée pour son amour inconditionnel pour George, mais elle m'a touchée au point d'avoir pitié d'elle. 
Par contre, je n'ai pas du tout aimé le personnage de Léna. Elle est censée avoir 17 ans (à moins que j'ai mal lu) mais en parait 10 dans ses réactions. Et j'ai eu envie de la claquer sur la toute fin pour son comportement stupide et limite méchant ! 

Enfin, Patrick Jacquemin a une plume que je qualifierais de très douce. La narration m'a vraiment fait penser à un conte, le temps passe vite pour les premières pages sur l'enfance d'Annabelle, puis se ralentit quand elle est avec George avant de ré-accélérer quand elle est loin de lui. Il m'a transportée et bravo, aujourd'hui je trouve que les plumes se ressemblent beaucoup ou en tout cas, n'ont pas ce petit truc spécial que peuvent avoir les plumes de Mathias Malzieu ou Maxence Fermine. Patrick Jacquemin l'a. 

Je mettrais 16/20 à ce livre car l'auteur a su m'emporter dans son univers et j'ai été très sensible au sujet abordé d'une jeune femme qui "pète les plombs" sous la fatigue et le stress de sa vie. Mais le côté mystique/magique m'a moins plu et je l'ai trouvé lourd. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

"nom + url"