vendredi 22 mai 2015

La prétendue innocence des fleurs, Frank Calderon & Hervé de Moras

Titre : La prétendue innocence des fleurs
Auteurs : Frank Calderon & Hervé de Moras
Edition : Scrinéo
Pages : 383
Prix : 20,00€
4e de couverture : "Le bouquet était prêt : Cinq iris mauves, cinq lys blancs et deux jacinthes sauvages. Dans quelques heures à peine, il sera déposé au cabinet du juge d'instruction Marc Ferrer, plongé dans la plus importante affaire criminelle de sa carrière. Marc connait le langage des fleurs, il sait que les lys blancs évoquent la pureté et que les jacinthes invitent à l'amour. Pourtant, ces fleurs-là lui inspirent la mort. Celle d'une jeune femme et d'un amour fou disparu huit ans plus tôt...
De Paris à Venise, de bouquets en bouquets, vers quel secret enfoui le conduira ce nouveau jeu de piste ?"




Mon avis : 

Je remercie encore les éditions Scrinéo et Livraddict pour m'avoir sélectionnée et envoyé le livre avant que je le chronique.

On rencontre Marc, jeune juge d'instruction, en couple avec Adélaïde, en conflit avec son père, et originaire du Sud de la France. Il est sur une affaire où il essaie de coincer un avocat (Albuquerque) pour avoir aidé à faire passer un pistolet à un prisonnier ce qui a amené à la mort d'un gardien. Mais alors qu'il tient un indice, il reçoit un bouquet de fleurs, le même que celui qu'il avait reçu huit ans auparavant. Lors de sa première affaire, qu'il nous raconte et qui s'était terminée tragiquement, il va dans un chateau, il rencontre une jeune femme masquée et elle décide de lui organiser comme un jeu de piste pour qu'il la retrouve. Et ce jeu de piste commence par un bouquet, le langage des fleurs lui révèle l'indice suivant, et ainsi de suite. Mais alors qu'ils allaient se revoir enfin, la jeune femme se fait renverser, et il ne sait rien d'elle, sauf son prénom, appris après coup : Véronica Rossi. Comment ce bouquet a-t-il pu arriver à son travail huit ans après ? Alors qu'il s'éloigne de sa compagne actuelle, que son affaire criminelle se complique, il part à la recherche du prochain indice pour remonter la piste du bouquet....
J'ai adoré ce roman. C'est presque un coup de coeur. Ce polar a un raffinement assez spectaculaire, toute l'idée du langage des fleurs est vraiment bien trouvée et les auteurs mèlent les intrigues avec brio. Je regrette juste d'avoir trouvé la fin un peu trop tôt, mais c'est dû à Déclic de Patrick Cauvin, où le fin mot de l'histoire, le "coupable", était un peu dans le même genre. Cependant, j'ai quand même beaucoup aimé la fin, très douce. Ce n'est pas un polar sanglant et c'est vraiment appréciable.
Les auteurs mêlent des connaissances artistiques et un paysage sudiste très poussés, et on voyage sans bouger de chez nous. Ce livre est si addictif que je l'ai lu en une journée !

Le personnage de Marc me laisse perplexe, même plusieurs jours après avoir fini le livre, je n'arrive pas à savoir si je l'aime ou pas...Je n'aime pas trop sa façon d'être, trop acharné et dur avec les autres qui lui veulent du bien, mais en même temps j'avais pitié de lui pour son amour perdu et je l'admirais pour sa passion de la justice...
Adélaïde, très peu présente dans le roman, est une femme admirable et on ne peut que l'aimer, on l'aime presque autant que cette Véronica qui est là sans être là, c'est très perturbant.
Et Albuquerque, comment l'aimer ? Il est troublant, mauvais et retors, mais pourtant...on s'y attache. Bizarre, hein ?

Enfin, les plumes des deux auteurs se marient à merveille, je n'ai pas su les différencier et s'ils collaborent encore, je lirais avec plaisir d'autres livres d'eux, pour moi celui-ci mérite largement 19/20. 

1 commentaire:

"nom + url"