dimanche 17 mai 2015

Vert Emeraude, Kerstin Gier

Titre : Vert Emeraude
Auteur : Kerstin Gier
Edition : Milan
Pages : 419
Prix : 14,50€
4e de couverture : "Gideon confie à Gwen qu'il ne l'aime pas, et sans son amie Leslie et son ange gardien, elle déprimerait. Ceux-ci lui rappellent qu'elle doit absolument découvrir ce que complote le comte de Saint-Germain. Gideon comprend qu'en voulant fermer le cercle de douze, le comte cherche autre chose qu'un remède aux maux de l'humanité."








Mon avis : 

Ca y est j'ai fini la trilogie !

On retrouve Gwen, désespérée par la trahison de Gidéon et bien décidée à pleurer et s'apitoyer sur son sort avec Leslie. Mais le comte de St-Germain veut la voir, l'énigme de son grand-père n'attend plus et le mystère autour de Lucy et Paul s'épaissit...
Il est clair qu'il y a plus d'action dans ce tome que dans les deux autres réunis. On a les réponses à certaines de nos questions, mais malheureusement, pas à toutes (pourquoi M. White a couvert Gwen quand elle a prétendu être malade ?). Forcément c'est un dernier tome qui clôt la série avec brio, mais c'est dommage que l'on devine la plupart des révélations 3km à l'avance (y compris l'identité du comte)... On perd l'effet de surprise que l'on semblait nous promettre depuis le tome 1. Très sincèrement, à part la révélation finale sur M. Bernhardt, rien ne m'a surprise et ça me déçoit car pourtant il y avait du potentiel.
De plus, je n'ai pas cru à l'histoire d'amour de Gidéon et Gwen, elle est vraiment trop rapide, et les faire se séparer pour se remettre ensemble plusieurs fois, ça n'y change rien...

En parlant de Gidéon, j'aurais aimé en savoir plus sur sa famille, certes Gwen est le personnage principal, mais cela n'exclue pas de détailler un peu les personnages secondaires ! On sait qu'il a un frère et que ses parents ne s'occupent pas de lui, mais à par ça, on ne sait rien !!!
Gwen m'a un peu plus plu, on comprend mieux ses réactions et ses sentiments, mais bon, elle parle encore beaucoup pour ne rien dire et on se perd dans son babillage de pauvre fille au coeur brisé.
Enfin, le personnage du comte me laisse perplexe, je n'ai pas vraiment compris ses motivations et j'ai donc eu l'impression de rester sur ma fin. Dommage.


En bref, c'est une bonne série de divertissement quand on ne s'attend pas à quelque chose de trop approfondi. Si comme moi, vous vous attendez un à truc de fou, passez votre chemin. Si vous cherchez un livre sympa et facile pour l'été, lancez-vous !
De plus, il est assez révélateur que chacun des films adaptés des livres rajoutent de l'action et des éléments du tome trois. Cela montre clairement, qu'à part de troisième tome, les deux premiers manquent cruellement d'action et ne sont pas forcément utiles...
Pour moi, ce troisième tome reste le meilleur et vaut 17,5/20 parce que je me suis faite à l'idée de ne pas en attendre trop et j'ai donc pu apprécier ma lecture. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

"nom + url"