dimanche 7 juin 2015

Le soleil des Scorta, Laurent Gaudé

Titre : Le soleil des Scorta
Auteur : Laurent Gaudé
Edition : Actes Sud (Babel)
Pages : 285
Prix : 7,70€
4e de couverture : "L'origine de leur lignée condamne les Scorta à l'opprobre. A Montepuccio, leur petit village d'Italie du Sud, ils vivent pauvrement, et ne mourront pas riches. Mais ils ont fait voeu de se transmettre, de génération en génération, le peu que la vie leur laisserait en héritage. Et en dehors du modeste bureau de tabac familial, créé avec ce qu'ils appellent "l'argent de New York", leur richesse est aussi immatérielle qu'une expérience, un souvenir, une parcelle de sagesse, une étincelle de joie. Ou encore un secret. Comme celui que la vieille Carmela confie au curé de Montepuccio, par crainte que les mots de viennent très vite à lui manquer."




Mon avis : 

C'est avec des livres comme ça que je me dis que oui, j'aime vraiment beaucoup les "sagas" familiales où on voit la vie de tous les jours, la simplicité du quotidien.

Dans le premier chapitre, on rencontre un criminel, sorti de prison il est prêt à mourir pourvu qu'avant cela, il ai fait l'amour à une fille qui le passionnait dans sa jeunesse. Arrivé à Montepuccio, il fait l'amour avec elle, puis meure sous les coups des villageois. De cette union, naîtra Rocco Mascalzone-Scorta. Ce nom lui vient de son père, et du groupe de pécheurs d'un village voisin qui l'ont élevé pour le soustraire aux pulsions meurtrières du village. Mais cet enfant devient, à son tour, un bandit. Il s'enrichit et se marie à une jeune femme sourde et muette, surnommée "La Muette". Ils auront trois enfants : Carmela (dite Muccia), Domenico (dit Mimi) et Guiseppe (dit Pepe). Peu avant sa mort, Rocco décide d'aller se confesser auprès de don Giorgio, le vieux curé qui l'avait sauvé des villageois de Montepuccio. Mais outre sa confession, il passe un pacte : il donnera tout son argent à l'église pour que ses enfants ne se complaisent pas dans la richesse, mais en échange, toute personne de la famille des Scorta devra être enterrée comme la personne la plus riche de la région. Les trois enfants, privés de biens, s'embarquent donc pour New York, et ils en reviendront, un peu plus riches, pour apprendre la mort de leur mère, mais que le nouveau curé, a enterré dans la fosse commune. Outrés, les enfants la déterre pour la ré-enterrer à l'écart du cimetière. Ils reçoivent à ce moment, l'aide de Raffaele, un jeune ami à eux, qui devient à ce moment, leur frère. Ensuite, avec "l'argent de New York", les Scorta font construire un petit bureau de tabac au coeur de Montepuccio, et commencent à vivre à peu près décemment, entourés de leur descendance,...

J'ai adoré cette histoire, l'ambiance du soleil brûlant des Pouilles est magnifiquement retranscrite, on voit l’âpreté de la vie là-bas, les préjugés,... J'ai aimé suivre les différentes générations de la famille Scorta, entre 1880 et 1980. La façon de raconter de Laurent Gaudé m'a fait penser à Zola avec ses Rougon-Macquart, on voit les enfants essayer de s'en sortir malgré les antécédents familiaux, et en même temps, on ne peut s’empêcher de retrouver des similitudes caractérielles entre les personnages.

Ces personnages, nombreux, sont pourtant tous très attachants, qu'ils soient bons ou mauvais car on les comprend, on comprend leurs actions et on les suit de leur naissance à leur mort. Il n'y a pas à dire, on a peine à les quitter.

Enfin, Laurent Gaudé navigue entre narration de la vie des Scorta par un narrateur omniscient, et récit de Carmela sur le voyage à New York et un mystérieux secret... Pourtant, on ne se perd pas entre ces deux narrations car elles se suivent et se retrouvent. La plume de Laurent Gaudé est également très belle. les phrases sont courtes mais puissantes et très poétiques. C'est un pur régal à lire. Pour moi ce livre est un coup de coeur et c'est un 20/20.  

4 commentaires:

  1. J'ai découvert Laurent Gaudé il y a quelques temps avec Cris, qui a été un vrai coup de cœur. Le soleil des Scorta me fait de l'œil depuis quelques semaines, je vais me laisser tenter :-) Merci pour cette chronique qui donne vraiment envie de découvrir la famille Scorta !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'avais découvert avec "Eldorado" qui doit être un de ses plus connus et pourtant je n'avais pas méga accroché alors que là...
      Je suis contente si ma chronique te donne envie de te lancer (je suis une vile tentatrice !) :)
      Bisous

      Supprimer
  2. C'est un roman qui traine dans ma bibliothèque depuis pas mal de temps, je pense que je vais aller le dépoussiérer un peu après la lecture de cet avis élogieux! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors si tu veux le sorti grâce à ma chronique c'est une victoire pour moi :D

      Supprimer

"nom + url"