mardi 23 juin 2015

Tant que nous sommes vivants, Anne-Laure Bondoux

Titre : Tant que nous sommes vivants
Auteur : Anne-Laure Bondoux
Edition : Gallimard Jeunesse
Pages : 298
Prix : 15€
4e de couverture : "Bo et Hama travaillent dans la même usine. Elle est ouvrière de jour, lui, forgeron la nuit. Dès le premier regard, ils tombent follement amoureux. Un matin, une catastrophe survient et ils doivent fuir la ville dévastée. Commence alors pour eux un fabuleux périple à travers les territoires inconnus... Mais quand l'ombre a pris la place de la lumière, l'amour suffit-il à nous garder vivants ?"






Mon avis : 

Tout d'abord, sachez que j'ai lu ce livre merveilleux en lecture commune avec Yoko du blog Deuxpourune qui est vraiment trop choute, on a vraiment pu discuter de notre lecture et c'était génial ! 

Je ne vais vraiment pas en dire beaucoup sur l'histoire car pour moi, tout son charme c'est qu'on ne s'attend jamais à ce qui va se passer dans ce roman. La seule chose que vous avez besoin de savoir c'est que Bo et Hama sont tombés amoureux à un époque où cela peut être mal vu. Ils s'aiment à la folie et grâce à cela, sont prêts à tout surmonter. 
Cette histoire c'est un petit bijou, un conte qui m'a un peu fait penser à un autre coup de coeur : Le Livre de Perle, de Timothée de Fombelle. Un roman magique qui nous transporte du début à la fin. Un roman qui déborde d'imagination et qui en même temps donne un bon message, réaliste : 





ATTENTION SPOILER




L'amour, même s'il est très fort, ne suffit malheureusement pas toujours pour tout surmonter. Une relation ne résiste pas forcément aux ambitions et aux choix de vie de chacun, qu'importe la force de l'amour, on peut être obligés de se quitter pour trouver le bonheur. 

J'ai également beaucoup aimé que Tsell doive connaître l'histoire de ses parents pour avancer, se connaitre réellement elle-même. 





FIN DU SPOILER




Les personnages sont tous aussi attachants les uns que les autres : la Tsarine, Tsell, Douze, Quatre, Melchior... Et bien sûr : Bo et Hama. Avec leur amour de la vie et leur amour l'un de l'autre. Ce roman est une ode à l'amour et à la vie. On ne peut que vivre à fond leur histoire avec eux et on se laisse entraîner avec bonheur, sans réfléchir. Le seul personnage que j'ai un peu moins aimé est Vigg, mais uniquement parce qu'il est plus effacé. 

La plume d'Anne-Laure Bondoux m'a captivé dès le début, très poétiques, rien que les titres des chapitres évoquent énormément de choses. Au début du roman, on ne sait pas qui est le narrateur, et quand on l'apprend, j'ai vraiment trouvé que c'était bien fait. Anne-Laure Bondoux a encore écrit une merveille, un roman que je relirai avec un plaisir énorme, un coup de coeur qui mérite 20/20 !


Pour lire la chronique de Yoko ! 

3 commentaires:

  1. Entre Timothée de Fombelle et Anne-Laure Bondoux, je dois absolument me mettre à jour. Ca a l'air magnifique.

    RépondreSupprimer
  2. J'aime bien le "Attention spoiler", un bon compte rendu de notre discussion ! ;)

    RépondreSupprimer

"nom + url"