dimanche 19 juillet 2015

L'amant de Patagonie, Isabelle Autissier

Titre : L'amant de Patagonie
Auteur : Isabelle Autissier
Edition : Le livre de poche
Pages : 235
Prix : 6,10€
4e de couverture : "1880, Ouchouaya, Patagonie. Orpheline farouche, Emily l’Ecossaise a 16 ans. En cette période d’évangélisation du Nouveau Monde, Emily est envoyée en Patagonie en tant que « gouvernante » des enfants du Révérend. Elle qui ne sait rien de la vie découvre à la fois la beauté sauvage de la nature, les saisons de froid intense et de soleil lumineux, toute l’âpre splendeur des peuples de l’eau et des peuples de la forêt. La si jolie jeune fille, encore innocente, découvre aussi l'amour avec Aneki, un autochtone Yamana. Alors, sa vie bascule. Réprouvée, en marge des codes et des lois de la civilisation blanche, Emily fugue, rejoint Aneki et croit vivre une passion de femme libre. Jusqu’au drame.
De la colonisation des terres patagonnes à la mort des croyances ancestrales, des affrontements sanglants entre tribus au charme du dépaysement, le roman d'Isabelle Autissier puise à la fois aux sources du réel et de la fiction : qui connaît mieux que la navigatrice les mers du Grand Sud et leurs histoires ? Mais il fallait le talent de la romancière pour incarner ces amants de Patagonie."



Mon avis : 

Acheté aux Etonnants Voyageurs, ce livre n'aura pas fait long feu dans la PAL grâce à sa taille ! 

On suit la vie d'Emily, de 16 ans à sa mort. Sa découverte de la Patagonie quand elle y est envoyée pour être la gouvernant des enfants du pasteur de la colonie. Elle y fait la connaissance des Indiens, envoyés là pour être "civilisés", et parmi eux, Aneki. On suit la naissance de leur amour, la progressive compréhension d'Emily du peuple yamana, et son envie de protéger leur culture et leurs traditions. Malheureusement, l'union d'Emily et Aneki est refusée par le pasteur, ils s'enfuient donc ensemble et Emily découvre la vie sauvage.
Étonnamment, j'ai eu du mal à avancer dans ce livre. En fait j'ai bien aimé l'histoire, le récit de cette femme qui tombe peu à peu amoureuse d'un pays au fur et à mesure qu'elle le connait, de cette femme qui se bat pour préserver les Indiens et pour faire cohabiter ses deux mondes. Mais j'ai trouvé le tout plat. A l'image de la pensée d'Emily à la fin du livre, où elle est résignée et apaisée, j'ai trouvé le tout sans relief et c'est ce qui m'a bloquée. 

Le personnage d'Emily est pourtant intéressant, il va d'une culture à l'autre, écossaise de naissance, elle devient gouvernante pour ensuite être indienne et finir maîtresse de domaine. Mais la plume de l'auteur a rendu le tout plat et monotone. C'est dommage car si la plume avait été différente, je pense vraiment que j'aurais plus apprécié cette lecture qui aborde de nombreux thèmes qui me plaisent. 
Je n'ai également pu m'attacher à aucun personnage car l'auteur ne les aborde que trop peu à mon goût, ou alors elle ne les creuse pas assez en profondeur. 

C'est vraiment avec le style de l'auteur que j'ai eu du mal, je l'ai trouvé banal et lent. Il se trainait et je n'en voyais pas la fin, ce qui est très mauvais signe pour un roman de moins de 250 pages...
Cependant, l'histoire rattrape un peu le tout et je mets donc 13/20 à ce livre. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

"nom + url"