vendredi 30 octobre 2015

The Road, Cormac McCarthy

Titre : The Road
Auteur : Cormac McCarthy
Edition : Picador
Pages : 307
Prix : 8,99€
4e de couverture : "L'apocalypse a eu lieu. Le monde est dévasté, couvert de cendres. Un père et son fils errent sur une route, poussant un caddie rempli d'objets hétéroclites et de vieilles couvertures. Ils sont sur leurs gardes car le danger peut surgir à tout moment. Ils affrontent la pluie, la neige, le froid. Et ce qui reste d'une humanité retournée à la barbarie."









Mon avis : 

J'avais étudié un extrait de ce livre en cours d'anglais et il m'avait intriguée. Au vu du froid qui a pointé le bout de son nez, je me suis dit que ce livre était parfait pour la période !

On y suit un homme et un petit garçon, son fils. Il y a eu une apocalypse et le monde est couvert de cendre, le froid est partout. L'homme et l'enfant marchent le long de la route. Ils espèrent atteindre le sud où il pourrait faire plus chaud.
Voilà, c'est toute l'histoire de ce livre. On suit les personnages le long de la route, et se faisant, on découvre un peu cette apocalypse qui s'est manifestée par des feux et de la cendre, cachant le soleil et laissant les hommes si désemparés que beaucoup se sont tournés vers le cannibalisme.
Le père et l'enfant survivent, avec la chance et la persévérance, avec l'idée que, peut-être, il faudra se tuer si on est attrapé par "les méchants gars", ceux qui mangent d'autres humains.

J'ai trouvé dans ce livre, une puissance incroyable, il m'a coupé le souffle. Les éléments sur l'apocalypse sont disséminés de façon très légère et en même temps très brute dans la narration. Il y a peu de dialogues mais il sont émotionnellement très chargés.

Toute l'émotion de ce livre tient d'ailleurs à la relation, à la fois dure et tendre de l'homme et de l'enfant. L'homme sait qu'il devra tuer l'enfant s'il lui arrive quelque chose, et l'enfant sait que, envers et contre ses instincts naturels, ils doivent rester éloigner des autres hommes au risque de mourir. La fuite en avant est la seule solution. Leur relation de père et fils est également la seule chose qui les fait tenir. Je crois que c'est la plus belle relation qu'il m'ai été donnée de lire tant elle m'a touchée au plus profond.

Cependant, j'ai lu ce livre en anglais, et je ne le recommande pas. Le niveau est difficile, vraiment. Certes, la langue est sublime, rien que pour cela je ne regrette pas de l'avoir lu en VO, mais je vous recommande quand même de le découvrir en VF pour saisir tous les aspects de ce roman hautement bien écrit. Comment vous dire que c'est un coup de coeur, un 20/20...

5 commentaires:

  1. J'ai vu le film qui, même s'il est très difficile (beaucoup de sang, des scènes très dures) m'a beaucoup plu et bouleversée, et j'ai donc très envie de lire ce livre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas vu le film et je ne sais pas si je le regarderais tellement l'écriture m'a bouleversée, je pense que ce ne serait pas aussi puissant en film...et puis je déteste la vue du sang et de la violence à l'écran ^^"

      Supprimer
  2. Vraiment intéressant ton avis !
    Pour ma part ç'a plutôt été en demi-teinte avec ce livre, d'ailleurs il partage beaucoup les lecteurs ^^
    Je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages et la narration m'a plutôt dérangée ...

    Ravie qu'il t'ai plu en tout cas, c'est la diversité des avis qui rend les échanges intéressants également :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai qu'il partage les lecteurs ^^
      Ca me fait très plaisir que tu ai trouvé mon article intéressant :) Merci !

      Supprimer
  3. En lisant ta chronique je me suis rappelée que j'avais vu (et apprécié) le film.
    Et au vu de ton coup de coeur, je serais curieuse de lire le livre. Je prends note au cas où :)

    RépondreSupprimer

"nom + url"