samedi 28 novembre 2015

Je m'appelle Budo, Matthew Dicks

Titre : Je m'appelle Budo
Auteur : Matthew Dicks
Edition : Flammarion
Pages : 430
Prix : 15€
4e de couverture : "Max est un garçon différent des autres, et Budo, son ami imaginaire depuis cinq ans, s'est donné une mission : le protéger des garçons de sa classe, des disputes à la maison aussi. 
Lorsque Max se fait enlever par sa maîtresse, madame Patterson, Budo, avec d'autres amis imaginaires, va tout faire pour le libérer."









Mon avis : 

Vous avez sous les yeux mon nouveau livre préféré de tous les temps ! 

On suit Budo, un ami imaginaire crée par Max depuis 5 ans. Max est un petit garçon particulier, qui semble souffrir d'une forme d'autisme. Quand il se fait enlever par Mme Patterson, sa maîtresse du vendredi, Budo est le seul à le savoir, mais Budo ne peut parler qu'à Max et à d'autres amis imaginaires. 

L'histoire parait assez simple, mais avec en plus la difficulté de Budo de ne pouvoir parler qu'à certaines personnes et pas à d'autres, ce qui est un handicap pour délivrer Max. Mais ce livre est bien plus que cela. C'est un roman sur l'apprentissage de la vie, l'apprivoisement de la peur, le courage, les relations aux autres, les relations avec un enfant handicapé, les problèmes psychologiques et l'amitié. C'est un roman magnifique en tout point. 

Le personnage de Max est celui d'un enfant, handicapé mental, avec des parents qui ne savent pas trop quoi faire pour l'aider. Il est très intelligent mais ne comprend pas forcément les relations humaines, ce qui lui pose problème pour voir la méchanceté cachée. C'est aussi un petit garçon harcelé pour sa différence et qui trouve du réconfort dans l'amitié qu'il a avec Budo, son ami imaginaire depuis cinq ans. 

Budo est déjà très vieux pour un ami imaginaire, et il commence à voir ses autres amis imaginaires disparaitre au fur et à mesure que les autres enfants n'ont plus besoin d'eux; et il sait que quand Max n'aura plus besoin de lui, il disparaitra lui aussi. C'est d'ailleurs un vrai dilemme pour lui car il veut aider Max, le voir épanoui, mais pour lui c'est également disparaitre. Budo semble si réel, il est courageux et je l'ai beaucoup aimé tout en m'attristant à l'idée qu'un jour il puisse disparaitre. 

En ce qui concerne Mme Patterson, j'ai trouvé son personnage intéressant car il complexifie le personnage du méchant. Elle enlève Max mais reste adorable avec elle et en cela elle est presque encore plus effrayante. Pourtant, je n'ai pas pu m'empêcher d'avoir pitié d'elle. 

Ces personnages, si puissants, sont la grande force de ce roman. Les voir évoluer, grandir, s'accepter, accepter les autres... Je ne peux pas vous dire à quel point la fin m'a serré le coeur tout en me donnant un grand sentiment de joie, car c'est assez indescriptible. 

Et le tout est servi avec une plume particulière qui nous fait entrer dans la tête de Budo, qui, comme il est lié à Max, pense comme un enfant de sept ans. Une narration enfantine donc, d'un personnage qui ne comprend pas toujours le monde qui l'entoure ou les relations entre les gens. Une narration qui m'a d'autant plus attaché au personnage de Budo et au cas des amis imaginaires. 

Voilà, tout ça, c'est mon nouveau livre préféré du monde. Je le conseille à tout le monde, petits et grands, on a tous quelque chose à en tirer. Un 20/20 forcément mérité ! 

5 commentaires:

  1. Je demande ce livre a Noël, c'est obligé *-* Je l'avais demandé l'année dernière pour mon anniv, et j'espère l'avoir cette année car l'histoire me tente énormément :) Puis vu que t'as adoré... :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu verras il est génialissime <3 Je croise les doigts et les doigts de pieds pour que tu l'ai !

      Supprimer
  2. Oh, je le découvre avec cette chronique, et il me fait soudainement très envie. Très très, même. Merci de faire grandir ma wish-list :)

    RépondreSupprimer
  3. j'ai lu le livre aussi ! je l'ai beaucoup aimé !

    lovely athéna books du blog : http://lovelyathenabook.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer

"nom + url"