mercredi 25 novembre 2015

La petite maison dans la prairie 1, Laura Ingalls Wilder

Titre : La petite maison dans la prairie
Auteur : Laura Ingalls Wilder
Edition : Flammarion
Pages : 311
Prix : 6,60€
4e de couverture : "Texte intégral de la célèbre autobiographie où Laura Ingalls Wilder raconte sa jeunesse qui se déroula dans l'Ouest américain des années 1870-1890. L'auteur connut pendant toute son enfance les pérégrinations propres aux familles de pionniers. D'abord installée dans les régions boisées du Wisconsin, la famille Ingalls voyage en chariot bâché en direction de l'Ouest, à travers les Etats du Wisconsin, du Kansas, du Minnesota et du Dakota. Par la bouche de Laura petite fille, c'est toute la vie des pionniers que nous découvrons. Nous partageons leurs difficultés matérielles mais aussi les joies…"




Mon avis : 

J'avoue, quand j'étais petite et que je tombais sur la série, je ne changeais pas de chaine. J'aimais bien l'intrigue, c'était plus que les personnages qui m'énervaient. J'avais envie de connaitre l'histoire...mais pas de me taper toutes les saisons, alors quand j'ai trouvé ce livre trop mignon en occasion à 3€ je n'ai pas vraiment hésité ! 

L'histoire, tout le monde la connait je pense : Laura est une petite fille de pionniers qui quittent l'ouest des Etats-Unis pour partir dans les grandes plaines de l'est, dans le territoire indien. Avec ses parents, sa grande soeur Marie et sa petite soeur encore bébé, ainsi que leur chien, ils partent à l'aveuglette avec un chariot pour commencer une nouvelle vie. 

Ce tome se concentre vraiment sur le voyage en chariot, l'arrivée dans la prairie, la construction de la petite maison en bois et les contacts avec les indiens.
L'idée de lire les mémoires d'une petite fille, sur un sujet qui fait autant rêver et qui a existé, à savoir, des gens qui partent à l'aventure conquérir une nouvelle vie et des territoires sauvages, m'a vraiment émue ! 
Il n'y a pas forcément beaucoup d'action mais c'est la vie quotidienne de gens simples de l'époque, avec la rencontre des Indiens, la solidarité entre voisins, la construction d'une maison, la chasse pour manger, ...

J'ai beaucoup aimé M. Ingalls, c'était un homme ouvert et tolérant, contrairement à sa femme, pour qui un bon indien est un indien mort. C'était également un bon père, sévère mais juste et ça se voit. J'ai trouvé Marie très peureuse et enfantine comparée à Laura qui était censée être plus jeune. J'ai hâte de voir comment elle va évoluer !

Je place cet ouvrage dans la lignée des Quatre filles du docteur March et de Heidi, ce sont des textes classiques, sur la vie quotidienne à une époque, pour les enfants, et qui donnent juste envie de bien se comporter, d'être sage, gentil, généreux. Ce sont des romans que, pour moi, chaque enfant devrait lire au moins une fois, et qui font beaucoup pour l'éducation. Un très joli roman/témoignage qui mérite un beau 16/20. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

"nom + url"