samedi 2 janvier 2016

Aliénor : un dernier baiser avant le silence, Mireille Calmel

Titre : Aliénor : un dernier baiser avant le silence
Auteur : Mireille Calmel
Edition : XO Editions
Pages : 495
Prix : 20,90€
4e de couverture : "1204. À l'heure où la majestueuse Aliénor tente une ultime fois de sauver son royaume, son fils Jean sans Terre règne sans partage sur l'Angleterre, déterminé à éteindre jusqu'au souvenir de son défunt frère, l'illustre Richard Cœur de Lion. Traquée jusqu'au cœur de la forêt de Brocéliande, sa filleule, la belle et puissante Eloïn Rudel, descendante de Merlin et compagne illégitime de Richard Cœur de Lion, rédige pour leurs enfants les mémoires de sa vie d'aventures. Car elle est la seule à posséder l'arme capable de contrer Jean et de protéger les siens : La vérité. Comme un dernier baiser avant le silence. Entre la riante Aquitaine et le souffle brûlant de l'Orient, l'histoire follement moderne d'une femme dans l'ombre d'Aliénor, partagée entre son destin exceptionnel et son amour pour un roi de légende. Après l'immense succès du lit d'aliénor, vendu à plus d'un million d'exemplaires et traduit en quinze langues, le roman qui clôt magistralement la grande saga de Mireille Calmel sur Aliénor d'Aquitaine et Richard Cœur de Lion."


Mon avis : 

Il y a quelques années, j'avais lu et adoré Le lit d'Aliénor de Mireille Calmel, alors quand XO Editions m'a proposé de recevoir le dernier roman de l'auteur, toujours sur Aliénor d'Aquitaine, je ne pouvais pas dire non ! 

On suit Eloin Rudel, la fille de Loanna de Grimwald, la narratrice du Lit d'Aliénor. Elle écrit ses mémoires, son parcours aux côtés d'Aliénor et son histoire d'amour avec Richard Coeur de Lion, le fils d'Aliénor. 

A travers ce roman, on apprend l'histoire de France et d'Angleterre ainsi que les Croisades. J'ai d'ailleurs eu l'impression de voir le Disney "Robin des Bois" autrement. Ce que j'aime beaucoup dans la plume de Mireille Calmel, c'est qu'elle arrive à parfaitement mêler l'Histoire et la magie d'Avalon. On y croit, c'est comme une nouvelle vision de l'Histoire, mais qui soit crédible malgré la magie. 

Dans ce one-shot, on voyage, de France en Angleterre, d'Avalon à la Terre Sainte. J'ai ressenti par moments la chaleur de l'Orient et notre héroïne croise de nombreux grands personnages, comme Saladin. Alors qu'il a souvent une image de conquérant arabe, ici on le découvre sage et ami de ceux qui oeuvrent pour le bien, sans distinction de religion, chose que j'ai particulièrement apprécié. 

Cependant, je dois avouer que lire ce livre m'a pris pas mal de temps et ce pour une raison particulière : l'intrigue et la narration sont complexes et il est nécessaire d'être vraiment concentré quand on lit ce roman, ce qui n'est pas forcément le cas d'habitude. J'ai parfois dû relire plusieurs fois un même passage pour m'assurer de ma compréhension.  

J'ai totalement cru à la romance entre Eloin et Richard, je l'ai trouvée belle et très forte. J'ai ressenti leur passion l'un pour l'autre et j'ai été déchirée chaque fois qu'ils devaient se séparer. J'ai également apprécié l'évolution de la relation entre Philippe et sa mère, Eloin. Petit il en est très proche, mais les épreuves et la vie passant, il s'éloigne, et même s'il l'aime toujours, le pardon est difficile. La relation n'est pas idéalisée et a ses hauts et ses bas. Par contre, j'ai eu un peu de mal vers la fin, quand on découvre Anne, la fille d'Eloin et Richard, car je n'ai pas cru à son personnage de réincarnation de la fée Viviane, qui nait avec limite la science infuse et qui est donc, elle, vraiment idéalisée !

Ce livre dense clôt très bien cette grande saga dont les livres peuvent se lire indépendamment, et je pense me laisser bientôt tenter par Le règne des lions, qui se passe entre Le lit d'Aliénor et le présent roman. Une belle lecture, parfois un peu trop dense mais qui reste intéressante, un bon 15/20. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

"nom + url"