dimanche 3 janvier 2016

Cuvée Royale, Alain Bosc

Titre : Cuvée Royale
Auteur : Alain Bosc
Edition : Autoédité (dispo en ebook, prochainement au format papier)
Pages : environ 250
Prix : 2,99€ (ebook), 9,99€ (papier)
4e de couverture : "1467. Alors qu’un nouveau complot se trame contre Louis XI, une rumeur enfle dans le Médoc : de jeunes hommes disparaitraient mystérieusement. Quand Louis XI décide d’une visite impromptue à Bordeaux, les évènements se précipitent…"








Mon avis : 

Contrairement aux autres volumes, j'ai reçu celui-ci en avant-première et j'en suis ravie car j'adore les aventures de Thomas Russ ! 

L'histoire commence en suivant Charles Lann, le fameux anglais retors qui complote pour le roi d'Angleterre. Un peu surprise au début, je dois avouer que j'ai beaucoup aimé le suivre. Je trouve que ça m'a permis de le voir de façon plus humaine car il tombe amoureux et il lui arrive des mésaventures assez cocasses. Et ENFIN j'ai eu les réponses que je voulais au sujet de ce personnage ! 
Par la suite, Alain Bosc nous faire rejoindre le lieu où Thomas s'est retiré, et où se noue une intrigue complexe entre le petit prieuré et la ville de Lespare, en parallèle de la prévision d'un débarquement anglais avec l'aide de seigneurs français pour renverser le roi Louis XI ! 

J'ai un peu peiné dans cette partie, je l'avoue, et cela pour plusieurs raisons. Tout d'abord, l'intrigue est complète et complexe, elle tourne autour de terrains cédés, de redevances, d'alliance politiques,... Autant de choses qui sont moins de notre époque et avec lesquelles il faut se familiariser. Ensuite, et c'est un mal nécessaire, cette partie de l'histoire est très explicative quant au contexte historique. L'auteur a pris soin de nous expliquer les alliances politiques contre le roi de France et c'est nécessaire pour bien comprendre l'histoire. Mais c'est vrai que c'est tellement dense qu'il faut un peu s'accrocher, et que, notamment dans cette partie, si on lâche, il est difficile de se remettre dedans. 
Cela dit, passé cette partie assez dense, j'ai été littéralement prise dans l'histoire, encore une fois, je me suis retrouvée aux côtés de Thomas, à tenter de résoudre toutes les intrigues, et je dois dire qu'Alain Bosc a un don pour qu'on ne puisse jamais deviner la fin à moins qu'il ne le décide ! 

Dans ce troisième tome, j'ai particulièrement aimé que selon les chapitres, on suive divers personnages. Dans les premiers volumes, l'histoire était très centrée sur Thomas alors que là, on peut aussi bien le suivre lui, que Charles Lann, Juan, ou les méchants, c'est un vrai petit bonheur ! 

J'ai cependant une grosse incompréhension par rapport aux réactions de Thomas envers Paula... Pourquoi il la trompe sans arrêt si il l'aime ? Ok il y a les moeurs de l'époque et tout, mais moi j'avoue que j'ai du mal à concevoir une relation viable comme cela. Mais bon, ce n'est qu'un petit problème mineur. 
Je trouve d'ailleurs que Paula est super, elle n'hésite pas à charrier Thomas ou à bien lui faire comprendre quand quelque chose ne lui plait pas ! C'est une femme forte et c'est beau de voir cela à cette époque ! 

Que dire de plus ? Et bien que je croise très très très fort les doigts pour qu'il y ai une suite malgré la fin assez fermée de ce dernier tome. Je ne suis pas prête à abandonner Thomas et Paula, d'autant que c'est une série qui a vraiment le potentiel pour durer un bon moment ! J'ai adoré ce tome et j'en redemande, c'est un beau 19/20 et je confirme, cette saga se place dans mes sagas préférées ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

"nom + url"