lundi 11 janvier 2016

Et il me parla de cerisiers, de poussières et d'une montagne, Antoine Paje

Titre : Et il me parla de cerisiers, de poussières et d'une montagne
Auteur : Antoine Paje
Edition : Pocket
Pages : 139
Prix : 5,80€
4e de couverture : "Le héros de ce roman écrit à la première personne pensait avoir pris la bonne route, vivre comme il l'entendait jusqu'à ce qu'il soit mis en garde à vue pour un incident assez étonnant lors d'une virée festive aux États-unis. Il va faire en prison une rencontre qui va changer le cours de sa vie. Revenu en France, il va changer son mode de vie, réussir professionnellement jusqu'à ce qu'il rencontre deux autres personnes qui vont finir par opérer un changement total en lui et le libérer pour de bon de toutes ces peurs qui lui entravaient l'existence. Voici l'histoire de Paul Lamarche, un homme soumis à ses peurs « intérieures », sans même en avoir conscience, qui se serait mis en colère si on lui avait étalé sous le nez l'ampleur de la trouille qui le menait. Lui, peur ? Certainement pas. Il fallait donc qu'il en prenne conscience tout seul. Il rampa longtemps, pour se mettre un jour debout et marcher. Bref, pour se mettre à vivre."


Mon avis : 

J'aime énormément les titres à rallonge comme ça, c'est poétique et assez évocateur, alors forcément, même sans savoir l'histoire, j'ai craqué. 

J'ai craqué et j'ai découvert le cheminement d'un homme pour se débarrasser de la peur du quotidien qui nous empoisonne tous. Au delà du roman, ce livre est, à mon sens, un livre de développement personnel sur fond d'histoire d'amour. Le narrateur nous raconte après coup les rencontres qui l'ont fait réfléchir sur sa vie, sa façon d'agir ou de ne pas agir, le menant peu à peu à être qui il est à présent, le menant à rencontrer la femme de sa vie. 

Ce texte fait vraiment réfléchir, ça donne envie de s'améliorer, de se libérer des peurs du quotidien. Je le conseillerais vraiment à ceux qui aiment un bon contemporain avec une vraie réflexion sur la vie en général et qui ne veulent pas une histoire d'amour trop présente. 

J'ai beaucoup aimé les personnages "Yoda" comme les appelle l'auteur. Ceux qui ont conseillé le personnage principal à un moment ou un autre, qui lui ont permis de changer de vie. Ils sont très divers : un prêtre noir en prison ou un vieux japonais très riche par exemple. Mais ils font passer notre personnage principal d'un fou de travail qui ne vit que pour l'argent, à quelqu'un qui se soucie du monde et veut vire pour le contact avec les autres plutôt que toujours pour l'argent. 

Le tout est porté par un plume particulière et assez joli que j'aurais plaisir à retrouver dans un autre roman. Un joli 16/20 pour ce court roman qui fait réfléchir. 



Petit plus, je vous livre ma playlist de l'écriture de cette chronique (entre autres) : 

- Hurt, Christina Aguilera
- Survivor/I will survive, Glee
- SOS d'un terrien en détresse, Grégory Lemarchal

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

"nom + url"