samedi 9 janvier 2016

Notre vie à trois, Colline Hoarau

Titre : Notre vie à trois
Auteur : Colline Hoarau
Edition : Dédicaces
Pages : 106
Prix : 13,03€
4e de couverture : "Regards croisés d’un patient et d’une impatiente en lien avec la maladie de Parkinson. C’est une vraie histoire ancrée dans une réalité ni drôle, ni éplorée. Elle est, tout simplement, sans artifice, comme l’authenticité de la vie. Vous serez embarqué dans ce dialogue, l’un faisant écho à l’une. Ce texte est poétique et entraînant sans nous essouffler. Les mots semblent propulsés pour dire justement ce qu’il faut et rien de plus. Vous n’échapperez pas à la formidable leçon de vie offerte à chacun. Car rien ne sert de geindre, il suffit d’agir et d’avancer. Ce second roman de Colline Hoarau est un hymne à la vie. On en sort grandi, voire embelli."




Mon avis : 

Je remercie énormément l'auteur de m'avoir proposé de découvrir son livre car c'est presque un coup de coeur ! 

Ce court roman raconte tout simplement la vie quotidienne d'un couple dont le mari est atteint de la maladie de Parkinson. 

Alors déjà, je tiens à dire que la plume est juste magnifique. Les mots sont choisis avec soin, c'est comme si chaque mot était le mot parfait, parfaitement à sa place. Les phrases sont courtes et la mise en page fait un peu penser à un poème, ça donne une réelle musicalité au texte. 

Ensuite, vous savez peut-être (ou peut-être pas en fait), que j'aime particulièrement les histoires sur la vie quotidienne d'une famille/d'un village. Et c'est exactement ce que j'ai eu ici. Avec en plus l'aspect de la maladie. Mais la maladie n'est pas romancée. Clairement, ce livre n'est pas une romance, ou alors si peu. C'est un livre sur le vécu de la maladie au quotidien, par le malade et par ceux qui l'accompagnent, en l'occurrence sa femme. Rien n'est idéalisée, c'est la réalité cruelle et nue, et qu'est-ce que c'est beau... En 100 petite pages même pas, Colline Hoarau a réussi à m'immerger dans la vie de ses personnages, et le récit à deux voix y est surement pour quelque chose. 

Dans la narration s'alterne les voix d'Achille et d'Orchidée, prénoms au combien parfaits pour chaque personnages. Orchidée, la fleur délicate mais forte et Achille, l'homme puissant mais qui se retrouve affaibli... Je disais donc que la narration se fait par l'alternance de leur voix, mais cela en toute fluidité, si bien que parfois, je me suis même demandé qui parlait car il n'y a pas de démarcation claire entre les passages d'un point de vue à l'autre. Cela faisant, la narration n'était coupée que par la chapitres, passant ainsi d'un instant de la journée à un autre, mais sans jamais perdre le fil de narration. 

Mais alors, après tout ça, pourquoi n'est-ce pas un coup de coeur ? Parce que j'en voulais plus ! Je voulais en savoir plus sur la vie d'Achille et d'Orchidée, 100 pages c'est trop court ! J'ai eu l'impression d'à la fois tout savoir et en même temps de n'effleurer qu'à peine leur belle et triste histoire... C'est tout de même un très beau 19/20 que je recommande de tout coeur à tout le monde ! 

2 commentaires:

  1. Tu me donnes assez envie de le découvrir ! Je le note dans un coin de ma tête ;)

    RépondreSupprimer
  2. Je confirme, roman juste magnifique. Je l'ai lu et relu, je le recommande.

    RépondreSupprimer

"nom + url"