mercredi 24 février 2016

Les illusions essentielles, Phydime Malcuit

Titre : Les illusions essentielles
Auteur : Phydime Malcuit
Edition : Chiado
Pages : 282
Prix : 14€
4e de couverture : "Dans un quartier multiethnique de Montréal, un architecte déchu part en quête d'une nouvelle vie au Château des Grâces. Dans ce microcosme urbain hétéroclite, présage du futur de nos civilisations, la faune extravagante du Château frôle la maladie mentale, mais la présence d'un cochon vietnamien exceptionnel et de deux grands esprits lui ouvre des perspectives nouvelles.
En banlieue de Montréal, une maitresse d’école passionnée, au passé déchirant, peine à s’adapter aux nouvelles réalités de l’enseignement dans le primaire, où l’intégration dans ses classes de nombreux enfants en graves problèmes d’apprentissage vient radicalement modifier sa mission d’enseignante.
Une correspondance sexuée s’installe entre eux sur le Réseau-Amour qui engendre chez l'architecte des expériences amoureuses variées et formatrices. Ces deux personnages torturés vivront par la suite des vies rocambolesques qui les mèneront dans une réserve indienne et le Québec rural.
Passant du markéting de l'égo au bouddhisme trash américain, d’une vallée des clitoris à l’enfer carcéral, cette histoire, trop déjantée pour être inventée, dénonce les illusions indécentes du 21e siècle et les dérives économiques des institutions publiques soumises à la corruption et aux abus en tous genres. Néanmoins, elle demeure porteuse d'un grand espoir pour ceux qui ont foi en certaines illusions essentielles. "




Mon avis : 

Dans ce roman très étrange on suit alternativement Phydime, un homme de 52 ans qui vit dans une résidence multi-ethnique et se retrouve à s'occuper du cochon d'un voisin; et Emma, une institutrice de 40 ans qui s'ennuie un peu de la vie et cherche quelqu'un qui élève un peu le niveau de culture autour d'elle. Pour moi ce roman se divise en deux parties : dans la première, Emma et Phydime se rencontrent sur un réseau social et discutent, dans la seconde ils vivent chacun leur vie jusqu'à une possible réunion finale.

Si j'ai personnellement préféré la première partie que j'ai trouvé très drôle et dynamique, je dois avouer que la seconde aborde beaucoup de thèmes, frôlant parfois l'exposé et oubliant l'intrigue. Parmi ces thèmes il y a la médecine, les études, ... C'est très intéressant mais ça tranche beaucoup trop avec la première partie du roman qui est assez légère, coupant ainsi le rythme de l'histoire.

Histoire que j'ai d'ailleurs appréciée, pour le coup on ne peut pas dire que l'auteur manque d'originalité ! On passe d'une romance par internet à un crime de mafia, de fausses accusations, un peu de religion, etc. Que de péripéties pour nos deux héros !

J'avoue avoir d'abord été perplexe quant à l'histoire et aux personnages. Je les trouvais vulgaires, il faut dire qu'ils ne mâchent pas leurs mots et peuvent être très crus. Pourtant, petit à petit, je me suis attachée à eux. A lire toutes leurs pensées, leurs critiques de la société, j'ai vraiment appris à les connaître et voir la vie s'acharner sur eux m'a peinée. Avant tout, ils croient que tout est possible et font en sorte que ça le soit. Ils sont profondément honnêtes et toujours prêts à aider, même si la vie les a rendu cyniques, même s'ils ont vécu des choses horribles, ils continuent à croire en des idées qui semblent illusoires mais qui leur sont essentielles pour continuer à avancer.

Ce roman m'a fait rire, sourire, grincer des dents, soupirer, mais j'ai vraiment passé un bon moment de lecture, auquel je ne m'attendais pas en lisant le résumé qui faisait très fouillis, un joli 16/20 ! 

5 commentaires:

  1. Tu me donnes envie de le découvrir :D

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre a l'air totalement déroutant et j'aime beaucoup la couverture. Je note :D

    RépondreSupprimer
  3. Je l'avais remarqué celui-ci, je vais me laisser tenter ! :)

    RépondreSupprimer

"nom + url"