samedi 27 février 2016

Moi Charlemagne empereur chrétien, Max Gallo

Titre : Moi Charlemagne, empereur chrétien
Auteur : Max Gallo
Edition : XO
Pages : 185
Prix : 16,90€
4e de couverture : "Au moment de remettre son âme entre les mains du seigneur, Charlemagne n'éprouve ni peur, ni doute, ni anxiété. Tout au long de ses quarante-six années de règne, le roi des Francs, couronné empereur à Rome le 25 décembre 800, a été le fervent défenseur de la Sainte Église. Il a converti à la foi tous les peuples qu'il a vaincus. C'est avec soin qu'il prépare sa comparution devant Dieu, confiant les principaux actes de sa vie à un jeune et talentueux lettré, Éginhard. À travers ce dialogue, Max Gallo révèle l'extraordinaire caractère, fait d'autorité et d'intelligence délicate, de celui qui construira à la fois l'Empire chrétien et les fondements de l'Europe. Il dresse le portrait d'un conquérant implacable mais aussi d'un fin réformateur, amoureux des arts, des lettres et des femmes, qui deviendra, pour tous les français, une figure incontournable de leur histoire. Un récit saisissant qui plonge aux racines mêmes de la civilisation chrétienne."



Mon avis : 

Ayant étudié Charlemagne au cours de mon premier semestre cette année vu que je suis en licence d'histoire, j'étais très impatiente de me plonger dans ce livre, d'autant plus que c'était mon premier Max Gallo et j'entendais beaucoup de bien de cet auteur.

J'ai d'abord été surprise par le très petit nombre de pages, pour la vie d'un si grand personnage historique c'était étrange. En fait, on suit le récit que Charlemagne fait de sa vie à un chroniqueur, Eginhard, à la fin de sa vie.

Je vous préviens déjà, si vous n'avez pas une solide connaissance de la vie de Charlemagne, je ne suis pas persuadée que vous compreniez bien ce roman, ou que vous l'apprécierez beaucoup. Personnellement, malgré mes cours sur ce personnage historique, j'ai eu du mal à resituer les événements qu'il évoquait car c'est très survolé. L'auteur se concentre plus sur sa personnalité que sur sa vie en général. On le découvre fort, implacable, mais cela parce qu'il a entrepris une mission, celle de faire de l'Empire Carolingien, un Empire Chrétien. Cela ne se fait pas sans sacrifice, au point que je l'ai parfois trouvé presque fanatique.

J'ai eu beaucoup de mal à m'attacher à Charlemagne, je l'ai trouvé profondément égoïste à certains moments, et je n'en savais pas assez sur sa vie avec ce roman pour me le représenter. Certes, l'auteur nous décrit sa personnalité, mais toute personnalité se construit à travers des événements et ceux-ci sont si survolés qu'il est dur de les relier au reste.

Je suis surement passée à côté du projet de l'auteur, je m'attendais à un récit de la vie de Charlemagne plus complet, or l'auteur tient plus à montrer sa sensibilité et l'envie de construction d'un empire chrétien ce qu'il réussit bien. De ce fait, ce roman a été une petite déception pour moi, ce dont je suis assez triste parce que je ne m'y attendais vraiment pas...

Je déconseille vraiment ce roman si vous n'avez pas un minimum de connaissances historiques sur ce personnage, mais pourquoi pas vous laisser tenter si c'est un portait psychologique de Charlemagne que vous recherchez ? Pour moi, ça restera un petit 11/20...






2 commentaires:

  1. Je ne connais que peu ce personnage historique et j'avoue avoir pensé à ce livre pour approfondir ma curiosité et mes connaissances à son sujet, mais du coup je vais peut être commencer par un autre ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je te conseille plutôt de trouver un livre plus complet, les références ne manquent pas :)

      Supprimer

"nom + url"