dimanche 6 mars 2016

Le faire ou mourir, Claire-Lise Marguier

Titre : Le faire ou mourir
Auteur : Claire-Lise Marguier
Edition : Rouergue
Pages : 104
Prix : 9,70€
4e de couverture : "Damien est un garçon trop sensible, méprisé par ses copains de classe depuis toujours et incompris de ses parents. Dès l arrivée dans son nouveau collège, il se retrouve par miracle sous la protection de la bande de gothiques et de son leader, Samy, un garçon lumineux, intelligent et doux, en dépit de son look radical. Très vite, Damien devient Dam, adopte piercings et vêtements noirs et, surtout, trouve auprès de Samy un véritable ami, et peut-être plus, au point de déclencher des représailles chez son père, contre ces « mauvaises fréquentations ». 
Au fur et à mesure des pages, le lecteur découvre la profondeur de la souffrance de Dam : depuis longtemps il a pris l habitude de se scarifier les cuisses, incapable qu il est d exprimer sa souffrance et sa solitude. Il lui faut chaque soir « libérer son sang » pour se sentir mieux. « Tant que je saigne, je suis vivant », dit-il. Car Dam a peur, de tout le monde et surtout de lui-même. Samy, à l inverse, est un garçon bien dans sa tête et dans son corps, et sait dire très naturellement son attirance pour Dam. Les deux garçons finissent par s afficher ensemble au collège et tant pis si on les traite de « lopettes satanistes ». Résistant à la colère paternelle, Dam retrouve Samy en cachette, pour parler, écouter de la musique et s embrasser. L'amour entre les deux garçons est si puissant qu on pourrait espérer qu il libère Dam de sa souffrance."



Mon avis : 

J'ai vu ce livre recommandé de nombreuses fois par Margaud Liseuse, donc quand je l'ai trouvé en ebook, je n'ai pas résisté et je l'ai dévoré !

On suit Dam, un adolescent mal dans sa peau qui traine avec ses amis gothiques contre l'avis de ses parents, et qui découvre peu à peu qu'il est peut-être amoureux de son ami Sam.

Alors, comment expliquer mon ressenti... C'est la première fois que je lis un roman qui décrit aussi bien le mal-être adolescent. J'avais parfois l'impression de revivre mes années collège et je me disais : "Mais bon sang pourquoi j'ai pas lu ce livre à l'époque ?". L'auteur arrive à faire passer toute l'incertitude, l'impression d'être mal sans savoir pourquoi, la révolte constante,... Elle arrive à y mettre le ton juste, et à donner cette atmosphère particulière de nostalgie de l'enfance et en même temps le passage difficile à l'âge adulte. 

L'histoire de Damien c'est avant tout celle d'un adolescent mal dans sa peau car sa famille le brime sans arrêt, ne le soutient jamais et qui trouve du réconfort auprès d'amis que ses parents ne supportent pas car ils sont gothiques. En mettant en scène des personnages gothiques, l'auteur a également renversé un préjugé : tous ne sont pas de mauvaise influence ou des tueurs en puissance ou suicidaires. Sam est même le contraire de tout ça. J'ai tellement eu envie de claquer le père de Damien pour ses réactions c'était horrible ! 

A travers ce roman, on suit l'évolution de Damien, sa façon de s'en sortir, d'abord en se scarifiant, puis en se raccrochant aux autres, car comme le dit le titre : c'est le faire ou mourir.
La fin m'a choqué au plus profond, j'ai pleuré comme pas possible, j'ai eu peur. Cela fait bien longtemps qu'un roman, aussi court, ne m'avait pas provoqué autant d'émotions fortes. Je ne m'en remets toujours pas...

Vous l'aurez deviné, ce livre a été un coup de poing en plein coeur, un magnifique coup de coeur que je compte bien recommander à tous les adolescents mal dans leur peau pour leur montrer que tout finit par s'arranger, un superbe 20/20. 

1 commentaire:

  1. Je l'ai lu il y a un peu moins de deux ans et j'avais été retournée comme un gant par cette histoire. Je ne m'étais rendue compte que je pleurais à chaudes larmes que lorsque je l'ai refermé ^^

    RépondreSupprimer

"nom + url"