dimanche 27 mars 2016

Les femmes de l'ombre, Laurent Vachaud

Titre : Les femmes de l'ombre
Auteur : Laurent Vachaud
Edition : Perrin
Pages : 245
Prix : se trouve uniquement d'occasion
4e de couverture : "Recrutée par le SOE, le service secret de renseignement et de sabotage piloté par Churchill, Louise Desfontaines se voit confier sa première mission, l'exfiltration d'un agent britannique tombé aux mains des Allemands alors qu'il faisait des repérages pour le débarquement sur des plages normandes. L'homme n'a pas encore parlé mais le temps presse. Louise constitue alors un véritable commando et engage Suzy, une danseuse de cabaret qui excelle dans l'art de séduire les hommes, Gaëlle, chimiste, ingénieure en explosifs, Jeanne, enfin, une prostituée reconvertie dans le crime. Parachutées en Normandie, elles y sont accueillies par Maria, juive italienne, opératrice radio et dernière pièce du dispositif. Inspiré de l'histoire vraie des Françaises qui ont rallié la Résistance pendant la dernière guerre et combattu comme des hommes, le roman mêle dans un savant dosage l'aventure à l'histoire, l'amour au drame. Et rend justice à ces oubliées de la guerre, héroïnes d'un jour pour sauver leur patrie."




Mon avis : 

Trouvé en bouquinerie, c'est le roman adapté du film du même nom et l'auteur est le scénariste du film. Je suis tellement froussarde qu'il est dur pour moi de regarder un film avec beaucoup de coup de feu ou de morts (mes amies se moquent encore de ma crise nerfs et de larmes après avoir vu "La Rafle" en cours, spéciale dédicace les filles !), donc je me suis dit que ça passerait mieux en livre ! 

On suit Louise, alors qu'elle est en pleine opération de résistance avec son mari Claude quand celui-ci se fait tuer devant ses yeux par des Allemands. Louise est alors envoyée en Angleterre pour former un commando chargé de récupérer un géologue capturé alors qu'il faisait des repérages en Normandie pour le débarquement. Au programme de ce commando : une prostituée condamnée à mort, une puritaine, Louise, et une danseuse de cabaret qui sortait avec le chef des renseignements allemands. 

Cette histoire, narrée sous trois points de vue : Louise, son frère et un haut-gradé allemand, est très violente et je suis donc bien contente de ne pas avoir regardé le film. On sent vraiment que c'est adapté d'un film et non l'inverse car tout n'est qu'action et dialogues. L'auteur est avant tout scénariste et ça se sent, l'écriture doit être efficace et aller à l'essentiel, le style n'est pas le plus important. 

Mais au moins je ne peux pas enlever à l'auteur que l'action est efficace, mon coeur s'est figé plusieurs fois, l'action donnait un rythme trépidant au livre, un sentiment d'urgence, si bien qu'il était difficile de le poser pour faire autre chose. L'histoire est parfois très sombre, notamment pour les scènes d'attentat ou de torture, mais aussi pleine d'espoir. 

J'ai surtout voir ces portraits de femmes si différentes mais unies dans un même but. J'ai particulièrement apprécié leur psychologie : Jeanne qui est prête à tout et qui ne se fait jamais d'illusions, Gaëlle qui est trop sage et gentille pour sa sécurité, Suzy qui est hantée par son passé et Louise qui voit ses idéaux s'effondrer quand elle apprend quelque chose...

Un roman court qui m'aura marquée profondément, un peu plus de développement et de style aurait pu être bien mais on aurait perdu le sentiment d'urgence je pense, un bon 18/20. 

2 commentaires:

  1. Le thème abordé m'intéresse particulièrement mais je pense regarder le film dans un premier temps et peut-être lire le livre par la suite :)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai vu des extraits du film à la télé, je ne l'ai pas encore regardé mais je lirai bien en livre. Cela change d'avoir un livre qui parle de la place de la femme dans ce conflit. Généralement elles sont infirmières, sauve des enfants ou tombe amoureuse d'un soldat. Là elles sont actrices dans le conflit ça me plait!

    RépondreSupprimer

"nom + url"