lundi 28 mars 2016

Lolita, Vladimir Nabokov

Titre : Lolita
Auteur : Vladimir Nabokov
Edition : Folio
Pages : 551
Prix : 9,20€
4e de couverture : "Humbert Humbert est en prison pour meurtre. Il raconte tout ce qui l'a conduit jusqu'ici, de son enfance avec son premier amour à sa rencontre des dizaines d'années plus tard avec Dolorès Haze une "nymphette" de 12 ans. Humbert est subjugué par la jeune fille et accepte même d'épouser la mère de Dolorès pour rester près d'elle. "









Mon avis : 

Ce livre, je l'ai commencé en novembre, oui oui, et depuis, je le traine... C'est pourquoi, j'ai fini par l'abandonner à 52%. Non pas qu'il était nul, au contraire, mais je vais vous expliquer tout ça. 

Dans ce roman on suit Humbert Humbert alors qu'il livre son témoignage dans le procès qui lui est intenté pour meurtre dans les années 80. Il explique qu'il a toujours été attiré par les nymphettes, des jeunes filles dans l'âge de la pré-adolescence, et que son grand amour a été Dolorès Haze, qu'il appelait Lolita et dont il a épousé la mère. Je n'en dirais pas plus sur le résumé pour ne pas spoiler. 

Car ce qui m'a ennuyée, c'est que ce que je vous ai enlevé de la 4e de couverture, était en fait un événement "déclencheur" mais qui ne se produit qu'à la moitié du roman. Et c'est à partir de là que j'ai trouvé que le tout se traînait purement et simplement. Pourtant, ce roman est un bon roman, l'auteur arrive à nous faire détester le personnage principal tout en faisant en sorte de nous le rendre sympathique. 
J'ai trouvé le fait que le roman soit un témoignage das un procès très intéressant car des fois, des retours sont faits au présent et on voit qu'Humbert Humbert est très détaché. Et au fur et à mesure du roman, on se rend compte qu'en fait il est détaché de tout ce qui n'est pas la nymphette. 

D'ailleurs sa nymphette qu'est Lolita, je l'ai trouvée insupportable, c'est une enfant que j'ai trouvé vulgaire, aguicheuse, lunatique et irresponsable, même si je pense qu'elle ne se rend pas forcément compte de ce qui est bien et mal. Et entre ce personnage, l'intrigue qui n'avançait pas et le personnages principal qui ne réagit à rien, j'ai eu du mal. 

Toutefois, une chose est sûre, la plume est magnifique. le style est précis, empli de sonorités réfléchies et c'est un plaisir à lire. Je comprends totalement pourquoi ce roman est un classique, mais pour moi, ça reste en demi-teinte, je dirais 13/20. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

"nom + url"