lundi 7 mars 2016

The book of Ivy & The revolution of Ivy, Amy Engel


Titre : The book of Ivy & The revolution of Ivy
Auteur : Amy Engel
Edition : Lumen
Pages : 345/326
Prix : 15€/tome
4e de couverture du tome 1 : "Au nom de quoi seriez-vous prêt à tuer ? 
À la suite d'une guerre nucléaire dévastatrice, la population des États-Unis s'est retrouvée décimée. Un groupe de survivants a fini par se former, mais en son sein s'est joué une lutte de pouvoir entre deux familles pour la présidence de la petite nation. Les Westfall ont perdu. Cinquante ans plus tard, les fils et les filles des adversaires d'autrefois sont contraints de s'épouser, chaque année, dans une cérémonie censée assurer l'unité du peuple. 
Cette année, mon tour est venu. 
Je m'appelle Ivy Westfall, et je n'ai qu'une seule et unique mission dans la vie : tuer le fils du président que je suis destinée à épouser. L'objectif, c'est la révolution, et le retour au pouvoir des miens. Peu importe qu'un cœur de chair et de sang batte dans sa poitrine, peu importe qu'un innocent soit sacrifié pour des raisons politiques. Peu importe qu'en apprenant à le connaître, je fasse une rencontre qui change ma vie. Mon destin est scellé depuis l'enfance. 
Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera. 
Née pour trahir et faite pour tuer... Sera-t-elle à la hauteur ? Book of Ivy est le premier roman d'Amy Engel, à la fois suspense insoutenable, dystopie cruelle et histoire d'amour torturée."



Mon avis : 

Des mois et des mois que tout le monde en parle, alors j'ai cédé et en fait je les ai dévorés en moins d'une semaine, les deux tomes !

Dans cet univers post-apocalyptique, la ville de Westfall a été fondée par la famille d'Ivy, mais est dirigée par son ennemi, le président Lattimer. Deux fois par an ont lieu des mariages obligatoires entre un membre de chaque famille et les descendants des partisans de chacun afin de resserrer les liens de la communauté. C'est comme ça qu'Ivy épouse Bishop Lattimer. Mais son père et sa soeur l'ont chargée d'une mission : tuer Bishop afin de renverser le président. Sauf que Bishop n'est pas si horrible que ça...

J'ai tout simplement craqué pour cette histoire. C'est une dystopie post-apocalyptique en deux tomes, ce qui n'est pas plus mal. Le schéma reste tout de même sensiblement le même : le premier tome se passe au sein du régime vicié, le second à l'extérieur de ce régime avec une révolution. Mais l'auteur fait preuve d'originalité dans le fait qu'Ivy voit dès le début que ce régime est mauvais. Ce n'est pas du régime qu'elle s'émancipe mais de la tutelle de son père, car dans ce roman, les méchants ne sont pas toujours ceux qu'on croit, et tout le monde a une part de sombre en lui. J'ai bien aimé la fin, même si je l'ai trouvée un peu simple et attendue.

Mais ce que j'ai vraiment mais alors vraiment adoré, c'est la relation entre Ivy et Bishop. Enfin une relation adolescente qui se forme en douceur, lentement, et qui se développe avec des hauts et des bas. Un pur bonheur. Ce couple c'est une tendresse incroyable et plein de douceur. Oh lala mon petit coeur a totalement fondu.
Bishop est un garçon adorable, prévenant mais réaliste, il n'hésite pas à faire des choses difficiles quand c'est nécessaire. J'ai trouvé que lui et Ivy se complétaient à merveille car elle ne sait pas vraiment exprimer ses sentiments, mais lui si.
Par contre, j'ai parfois eu envie de mettre des claques à Ivy en la voyant continuer d'espérer que sa famille change d'idées alors qu'ils se fichent d'elle !

Vraiment, c'est une super dystopie que je recommande vraiment, avec des personnages très très très attachants, un beau 18/20 pour l'ensemble de la série ! 

2 commentaires:

  1. J'ai très très envie de lire ces deux tomes ! Et la nouvelle apparence du blog est très réussie ! :)

    RépondreSupprimer

"nom + url"