mercredi 13 avril 2016

Le grand secret, René Barjavel

Titre : Le grand secret
Auteur : René Barjavel
Edition : Pocket
Pages : 384
Prix : 6,95€
4e de couverture : "C'est l'histoire d'un couple séparé par un extraordinaire événement, puis réuni dans des circonstances telles que jamais un homme et une femme n'en ont connu de pareilles. C'est aussi l'histoire d'un mystère qui, depuis 1955, a réuni, à l'insu de tous, par-dessus les oppositions des idéologies et des impérialismes, les chefs des plus grandes nations. C'est ce " grand secret " qui a mis fin à la guerre froide, qui a causé l'assassinat de Kennedy, qui explique le comportement de De Gaulle en mai 1968, qui a rendu indispensables les voyages de Nixon à Moscou et à Pékin. C'est le secret de la plus grande peur et du plus grand espoir du monde."






Mon avis : 

Il y a quelques années, j'avais lu et adoré "La nuit des temps" du même auteur, j'ai récupéré ce roman-ci chez mon grand-père car le principe de reprendre des événements historiques mystérieux du XXe siècle m'intriguait beaucoup. 

Le début du roman est assez perturbant car selon les chapitres on suit Nehru, le chef indien, ou un jeune couple parisien, Jeanne et Roland, ou d'autres personnages historiques. Mais tout en étant perdue, j'ai été fortement emportée dans les différents événements historiques évoqués et particulièrement intriguée par ce secret qui les reliaient tous. Quand à partir de la moitié du roman on découvre ce fameux secret, le livre prend une autre tournure. De roman mystérieux il passe à une sorte de dystopie mêlée de science-fiction et d'histoire mystérieuse. J'ai adoré que ce roman passe au-delà du secret et développe une vraie réflexion sur un sujet que je ne peux pas vous dévoiler sans vous gâcher la surprise. 

L'auteur m'a menée par le bout du nez pendant une bonne moitié du roman avant que je ne commence à deviner le secret. Entre mystère, horreur et réflexion, il navigue si bien que ce texte me restera en tête encore un bon moment. René Barjavel se montre précis, comme dénué de sentiments même lorsqu'il s'agit des pires actions. Mais s'il y a un domaine où la sensibilité personnelle de l'auteur se retrouve, j'ai trouvé que c'était dans la description du sentiment amoureux et filial. A travers le couple de Jeanne et Roland, il développe de belles envolées métaphoriques pour tenter de s'approcher au plus près de ce que l'on peut ressentir quand on aime. Ces personnages aseptisés, c'est l'amour qui les fait évoluer et grandir, réfléchir. 

Ici, aucun personnage n'est à l'abri d'une faiblesse morale, même les plus grands hommes sont faibles face à la promesse du grand secret et leurs raisons peuvent être compréhensibles. En fait, il est dur de statuer vraiment sur le ressenti que j'ai eu pour chaque personnage car tous m'ont fait les aimer et les mépriser à la fois pour différentes raisons propres à chacun. 

Le pire dans tout ce roman ? C'est que tout semble plausible. Et ça fait peur. Enfin vous le comprendrez en le lisant car si je vous en dis plus je vous spoile tout. Vraiment ce roman est adapté à tout le monde, s'il y a quelques petites longueurs, le mystère puis la réflexion qui mènent cette histoire les font passer au second plan. Un magnifique 18/20. 

1 commentaire:

  1. Il faut que je découvre cet auteur, il est grand temps !!

    RépondreSupprimer

"nom + url"