mercredi 18 mai 2016

Instants volés, Auror Dupin

Titre : Instants volés
Auteur : Auror Dupin
Edition : Autoédité
Pages : 650 (version papier)
Prix : 4,54€
4e de couverture : ""Nous apprenons tout juste la mise en couple de Mike Craig, acteur oscarisé et Liz Meiller, actrice nominée deux fois aux Oscars !" 
Cette nouvelle ne fit que chambouler un peu plus ma vie... Je m'assis et ressassai mon passé avec lui. 18 mois de romances discrètes, de rendez-vous cachés, d'amour partagé...J'aimais cet homme qui fut le plus proche de mon coeur. Maintenant, je me résigne... 
Jusqu'au soir où je reçus cet appel qui bouleversa encore tout. Après 8 mois de silence, de douleur sourde, après tout le travail que j'avais effectué pour l'oublier...Il se rappela à moi...Le message disait :"Bonsoir Antéa. C'est Miss Taylor. Mike a eu un accident...Il est dans le coma. Rappelez-moi vite ou venez rapidement à Londres." 
La tonalité me laissa coite pendant que le téléphone glissait dans ma main. Je ne compris pas au début que cela annonçait ma chute en Enfer. 
Entre célébrité, monde du showbusiness et amour blessé, vivez l'aventure d'Antéa, jeune cadre dynamique qui eut le malheur d'aimer un acteur."




Mon avis : 

Je remercie l'auteur de m'avoir envoyé son roman car je l'ai tout simplement adoré ! 

On suit Anthéa, une jeune femme dont la soeur travaille sur des plateaux de cinéma, où Anthéa rencontre l'acteur Mike Craig alors qu'elle aide Camille, sa soeur. On apprend ensuite que le couple Anthéa/Mike n'a pas duré, et c'est quelques mois plus tard, alors qu'elle a encore du mal à s'en remettre, qu'elle apprend que Mike a eu un accident et qu'elle va le retrouver à l'hôpital de Londres. 
Comment et pourquoi se sont-ils séparés ? Mike se réveillera-t-il du coma ? Anthéa surmontera-t-elle la séparation ? 

J'avoue, je ne pensais pas accrocher autant, mais le milieu du cinéma est rafraîchissant et l'auteur écrit avec une clarté et une simplicité très agréable, il n'y a pas de prise de tête. La fraicheur de ce roman tient aussi beaucoup aux personnages, dont la relation est racontée au travers des souvenirs d'Anthéa pendant qu'elle attend dans l'angoisse le réveil de Mike. Ils sont jeunes, mignons, sympa, ont des problèmes de tous les jours mais avec la touche glamour de la célébrité. J'ai aimé les petits surnoms qu'Anthéa donne aux gens qu'elle aime car je fais exactement la même chose, c'est un petit détail mais ça m'a tout de suite attachée à elle. Ensemble, ils sont juste adorable, leur relation s'est construite lentement, malgré la distance, avec de belles discussions et des fous rires et le tout est d'un naturel que je retrouve finalement assez peu dans les romances aujourd'hui. 

Bon, il faut quand même dire qu'il y a tout un côté mélodramatique qui m'a un peu moins plu, Anthéa le dit elle-même qu'elle a tendance à en faire trop. Ses introspections étaient parfois longues, heureusement que la merveilleuse galerie de personnages améliorait ces passages. 

Quant à la fin, comment vous dire à quel point elle m'a fait sourire ! En fait depuis des années je suis fan de dramas japonais, et depuis peu de "Jane the Virgin" car justement on a une bonne dose de drame, de romance, de scènes qui donnent envie de pleurer, un mix de tout ce qui peut faire qu'un coeur part en loopings, et c'est ce que m'a donné ce livre et que j'ai adoré. Bravo à l'auteur, c'est un beau 17/20 !  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

"nom + url"