vendredi 15 juillet 2016

Nos âmes jumelles - Nos âmes rebelles, Samantha Bailly

Titre : Nos âmes jumelles
Auteur : Samantha Bailly
Edition : Rageot
Pages : 320
Prix : 12,90€
4e de couverture : "L’une est blonde, l’autre brune. L’une solaire et populaire, l’autre timide et solitaire. Sonia dite Yuna écrit pour une association, Trames, qui publie un fanzine. Elle y rencontre Lou-Tiamat, qui s’affirme dans l’art du dessin suite au divorce brutal de ses parents. Leur amitié virtuelle se double d’échanges sur leurs créations et leur vie affective. Jusqu’au jour où les deux jeunes filles se rencontrent un week-end autour d’un projet…"









Titre : Nos âmes rebelles
Auteur : Samantha Bailly
Edition : Rageot
Pages : 288
Prix : 12,90€
4e de couverture : "L’une écrit, l’autre dessine. La première est aussi solaire que populaire, la seconde timide et solitaire. Sonia finit son premier roman, Lou prépare le concours d’entrée des Gobelins. Car si toutes les deux passent le bac, elles ne rêvent que de partir à Paris étudier. D’ici là, elles développent ensemble leur blog BD, Trames jumelles, dont l’audience ne cesse de croître. Côté cœur, Sonia craque pour Gabriel tandis que Lou se demande ce qu’elle éprouve vraiment pour Vittore…"







Mon avis : 

J'avais déjà lu un roman de cette auteure, Ce qui nous lie, mais je n'avais pas trop apprécié. Mais comme Emy voulait que Samantha Bailly soit l'auteur du mois, je me suis dit que c'était dommage de rester sur une déception et je me suis lancée dans cette duologie dont j'entendais beaucoup de bien !

Cette duologie, c'est avant tout l'histoire d'une amitié virtuelle. Et pour avoir passé plusieurs années sur des forums et m'y être fait des amis, j'ai trouvé ces romans très juste.

Lou et Sonia sont très différentes et pourtant elles se trouvent grâce à leurs passions. J'ai adoré le message de ce livre : les amitiés virtuelles sont possibles, et même, elles permettent des amitiés loin des préjugés car les filles ne se seraient pas forcément parlé dans la vraie vie sans ça.
Outre leur amitié on suit aussi leur vie au quotidien, et c'est là que ça pèche un peu pour moi : j'ai trouvé leurs familles très stéréotypées, la famille ultra libérée et la mère ultra autoritaire. J'ai eu du mal à m'y attacher car c'était tellement dans les extrêmes que je levais surtout les yeux au ciel.
Par contre, définitivement, j'ai adoré le meilleur ami de Sonia : drôle, touchant, il était tout simplement génial ! Et sa romance adorable...

Ce que j'ai surtout aimé dans ce roman, ce sont les thèmes abordés : Samantha Bailly nous parle tout aussi bien de belle amitié virtuelle, que des gens qui mentent sur internet, des peurs des parents à ce sujet, du bonheur des rencontres IRL (in real life, dans la vraie vie) et du stress de savoir si tout se passera aussi bien qu'en ligne. C'est exactement ce que j'ai vécu et j'en garde un superbe souvenir. 

Concernant plus spécifiquement le second tome, j'ai moins aimé que le tout se concentre surtout sur les histoires d'amours des filles, je n'arrivais pas à m'attacher à leurs chéris et du coup, la relation entre les deux amies était moins abordée, mais il faut reconnaître que le fait que tout ne finisse pas bien est agréable pour une fois.

En somme ? Une très bonne duologie, pleine d'espoir, sur les relations virtuelles, un beau 16/20 !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

"nom + url"