jeudi 4 août 2016

Les nouvelles aventures d'Arsène Lupin : Les héritiers, Benoit Abtey & Pierre Deschodt

Titre : Les Héritiers
Auteurs : Benoit Abtey & Pierre Deschodt
Edition : XO Editions
Pages : 350
Prix : 19,90€
4e de couverture : "Qui est-il ? D'où vient-il ? Nul ne sait. Arsène Lupin est partout mais personne ne connaît son véritable visage. Il est le plus célèbre malfaiteur de son temps, le plus distingué aussi. Seulement, on ne s'en prend pas aux puissants de la terre sans subir leur colère... 
En 1897, au lendemain de l'incendie du Bazar de la Charité – temple de la bonne société parisienne – Lupin disparaît. On le rend responsable du drame. Athéna, surtout, l'amour de sa vie, meurt dans le brasier. Plus rien, désormais, ne compte à ses yeux. 
Dix ans plus tard, un scandale éclate et le ressuscite. Lupin, changé en monstre, serait-il passé à l'ennemi ? Un quotidien, Le Patriote, l'accuse d'avoir dérobé des secrets militaires pour les vendre à l'Allemagne ! La guerre est imminente. 
Lupin va-t-il enfin sortir de son silence ? "




Mon avis : 

De même que Sherlock, je n'ai jamais lu d'Arsène Lupin...oui cette fois vous pouvez me lancer des tomates, mais pas trop quand même !

Le début du roman est assez lent car la première partie de l'histoire s'inscrit dans le contexte bien particulier du début de la IIIe République, après la guerre contre la Prusse (Allemagne) perdue par la France. C'est toute cette première partie qui est un peu dévoilée par la quatrième de couverture. Pour ceux qui, comme moi, ne connaissait pas le personnage, on découvre Arsène Lupin et ses diverses identités, son histoire et ses antécédents avec le méchant de l'histoire. J'ai un peu trainé la lecture de cette première partie car j'avais beaucoup de mal à entrer dans le roman et à repérer les divers personnages, il y a en effet beaucoup d'informations dans cette première partie. 

La suite a été beaucoup plus fluide. Elle se passe dix ans plus tard, et si le contexte politique tient une grande place, il est plus supportable car il a un vrai rôle dans l'histoire et ne se couple pas avec une masse importante d'informations sur les personnages à retenir. De plus, j'ai une affection particulière pour Clémenceau car j'ai fait ma classe préparatoire au Lycée Clémenceau et notre professeur d'histoire nous parlait souvent de lui !
Ce contexte c'est celui d'un climat tendu entre la France et l'Allemagne, mélange d'envie de revanche et de menace, précurseur à la Première Guerre Mondiale. On y voit comment les puissants ont pu avoir un rôle dans ce déclenchement uniquement pour s'enrichir, même si la guerre n'était pas bénéfique à leur pays, et ça fait froid dans le dos !

Mais qu'en est-il d'Arsène Lupin ? J'avoue, j'ai un peu craqué pour ce gentleman plein de classe, aux déguisements multiples et à la galanterie sans pareil. Il aime une femme et ne l'oubliera jamais, sans pour autant que ça le mine de l'intérieur comme son rival. Il sait avancer et faire passer le bien-être des autres et de son pays avant le sien. C'est un héros comme on aime en suivre et ça me donne vraiment envie de découvrir les romans originaux. Un roman à découvrir donc, et un joli 16/20.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

"nom + url"