samedi 20 août 2016

Les orphelins de Naja, Nathalie Le Gendre

Titre : Les orphelins de Naja
Auteur : Nathalie Le Gendre
Edition : Mango
Pages : 203
Prix : ne se trouve que d'occasion
4e de couverture : "2204. Alors même que Ngadi Mebeghe prend ses fonctions de secrétaire général de l'Organisation Mondiale pour la Protection de l'Enfance (OMPE), sa fille de 3 ans est kidnappée. Cette organisation mène depuis le début du XXIIIème siècle l'opération Terre saine de corps et d'esprit. Les enfants de 1 à 12 ans issus de milieux défavorisés, délinquants ou livrés à eux-mêmes sont déportés sur Naja. Elevés dans des orphelinats contrôlés par l'Eglise, certains enfants sont victimes de réseaux pédophiles. Quant à l'armée, deuxième contrôleur du projet, elle manipule d'autres enfants, les transformant en super agents. C'est ainsi que Kishana, 17 ans, après avoir été violée par son tuteur souhaitant la soustraire à un avenir de prostitution, est formée par la base Delta et chargée d'infiltrer le réseau pédophile dirigé par Monseigneur Dimerro. "






Mon avis : 

Il y a quelques mois, sur Facebook, je vous avais parlé de Nathalie Le Gendre, qui m'avait très gentiment envoyé plusieurs de ses romans, qui ne sont aujourd'hui plus édités, mais que j'avais adoré au collège. Ce roman est l'un d'entre eux, il a fait partie du Prix Ados et a fait également scandale dans ce prix par son sujet, jugé trop délicat pour de jeunes adolescents. Personnellement, c'est un de mes romans préférés. 

Ce roman traite, dans un avenir futuriste et sur une autre planète, du problème des réseaux de prostitution pédophile, dirigée par des membres de l'Eglise. Mais également des dérives de l'armée, qui peut passer outre des autorisations pour agir comme elle le pense juste, allant jusqu'à former des enfants-soldats. 
Dans ce futur, la Terre a décidé d'envoyer tous les orphelins sur la planète Naja, sous la supervision d'orphelinats dirigés par l'Eglise. Quelques années plus tard, il a été rapportés que certains diocèses de la planète s'adonnaient à des réseaux de prostitutions avec les enfants qui leur étaient confiés. C'est alors l'armée qui décide de former certains de ces enfants pour infiltrer ces réseaux...en en faisant des tueurs, malgré l'interdiction de former des enfants-soldats, en vogue depuis le XIXe siècle !

En relisant cette histoire des années plus tard, je me rend compte à quel point ce qui est décrit est malsain. Malsain au point qu'un jeune homme de 20 ans décide de violer une jeune fille de 14 ans, qu'il voit comme sa soeur, pour espérer qu'elle tombe enceinte et ainsi évite les réseaux pédophile qui ne veulent que de la chair fraîche. Ce livre fait vraiment ouvrir les yeux sur certaines choses. Les enfants soldats et les réseaux de prostitution pédophile existent, même si on ne les voient pas. A travers la fiction, Nathalie Le Gendre montre aussi qu'éloigner tous les orphelins de la Terre pour la rendre plus viable pour les autres n'est pas une solution, que des erreurs seront toujours commises.

J'ai beaucoup aimé les diverses citations sur l'enfance et sa protection, qui ouvrent les différents chapitres. Elles montrent vraiment que le propos de ce roman, outre la dénonciation, c'est aussi le rappel de l'importance des enfants, qui sont notre avenir. 

Pour vous parler un peu plus de l'histoire et des personnages, ce roman regorge d'action. On suit plusieurs personnages séparément : Kishana, une jeune agent secret, Jack un adolescent pris dans les réseaux pédophiles et la fille de Ngadi Meghebe qui est désespérément à la recherche de sa petite soeur enlevée des années plus tôt sur Terre. C'est au cours de leurs "missions" respectives qu'ils vont se rencontrer. L'auteur arrive à condenser en 200 pages une action rondement menée, complète, dont les enjeux sont parfaitement résolus à la fin tout en laissant une ouverture de réflexion. Un jeu de maître. 

Un roman coup de poing, que je recommande aussi bien aux jeunes (14 ans) qu'aux plus grands, un 20/20. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

"nom + url"