vendredi 26 août 2016

Outlander 4 : Les tambours de l'automne, Diana Gabaldon

Titre : Les tambours de l'automne
Auteur : Diana Gabaldon
Edition : J'ai Lu
Pages : 1144
Prix : 16€
4e de couverture : "Pour fuir l'oppression anglaise, Claire et Jamie embarquent pour le Nouveau Monde, où ils espèrent enfin trouver la paix. Toutefois, lorsqu'ils échouent sur les rivages de Caroline du Nord en 1767, l'Amérique est à l'aube de son Indépendance : tandis que la révolution se prépare, les deux amants vont une fois de plus être emportés par le tourbillon de l'Histoire. Restée en sécurité dans le XXe siècle, leur fille Brianna cherche à percer le secret de sa naissance. Quand elle découvre qu'un sort tragique guette ses parents, elle met tout en oeuvre pour les rejoindre dans le passé... avant que les portes du temps ne se referment sur eux."





Mon avis : 

Comme le dernier tome, j'ai lu celui-ci en lecture commune avec mon amie Kurel (même si elle m'a littéralement tracée pendant la majorité du roman) ! Cet avis comportera des spoils dans le sens où les événements décrits arrivent à la moitié du roman....mais en même temps, le résumé les révélait déjà, et je ne fais que sous-entendre les choses...

Une des raisons qui font qu'elle m'a tracée, outre ma panne de lecture...c'est la lenteur des 650 premières pages ! Entendons-nous bien, cette première moitié du roman n'est pas inintéressante ! Au contraire, puisqu'on suit Jamie et Claire dans leur installation au Nouveau-Monde comme colons, leurs contacts avec les indiens,... C'est même un sujet que je trouve hautement intéressant en temps normal. Le souci, c'est que ce n'est pas ce à quoi m'a habituée la série. J'avais trouvé les précédents tomes trépidants dès les premières pages, par les intrigues politiques ou les actions en tant que telles. 
Là, le sujet était intéressant mais il n'y avait pas de danger réel, donc je ne tremblais que peu pour les personnages.

Heureusement, fort heureusement, à partir d'environ 650 pages, le moment où Brianna a un rôle plus important, ça devient intéressant ! Pourquoi ? Parce que Brianna découvre des choses, qu'elle tatonne et par là même court de nombreux dangers... et puis la rencontre tant attendue...! Ca m'a donné des crises de rire, j'ai retenu ma respiration d'angoisse, j'ai souri, j'ai failli pleurer, j'ai été très énervée ! Enfin ! Enfin je retrouvais le flot d'émotions contradictoires que Diana Gabaldon a le don de me faire ressentir ! J'ai beaucoup aimé la fin également, que j'ai trouvée très tendre et apaisée. 

Côté personnages, j'ai trouvé que Claire avait perdu de son punch, notamment quand il s'agit de gérer les relations de sa fille avec... (si je dis je spoil). En parallèle j'ai également trouvé que Jamie avait pris en carrure dans le sens où il est plus autoritaire qu'avant, et ça se ressent assez puissamment. J'ai adoré le caractère de Brianna car dans ce tome, on voit bien que c'est la fille de son père et qu'elle a un caractère bien trempé, le tout donnant lieu à des confrontations hilarantes !

Clairement, ce n'est pas mon tome préféré de la saga, je vais attendre un peu avant de lire le 5 car cette première partie très lente m'a un peu refroidie... Mais bon ça reste un 15/20. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

"nom + url"