vendredi 5 août 2016

Rougemuraille : Cluny le Fléau, Brian Jacques

Titre : Cluny le Fléau
Auteur : Brian Jacques
Edition : Mango
Pages : 480
Prix : ne se trouve que d'occasion
4e de couverture : "Au coeur de la forêt de Mousseray, se trouve l'abbaye de Rougemuraille, au sein de laquelle vivent paisiblement et en bonne entente, les animaux. Mais l'abbaye devient l'objet de la convoitise de Cluny le fléau, un diabolique rat borgne, et de sa bande, prêts à utiliser toutes les ruses possibles pour s'en emparer. Mathieu, un jeune souriceau, va tenter l'impossible pour aider ses amis à combattre cette nouvelle menace... "







Mon avis : 

Je ne pourrais pas être vraiment "objective" dans cet avis pour la bonne raison que ce roman c'est une partie de mon enfance, donc que forcément, je l'ai adoré. Si vous ne connaissez pas la saga Rougemuraille, sachez que c'est une série de livres et de dessins animés qui tourne autour de la vie à l'abbaye des souris de Rougemuraille. Et ce livre particulièrement, est le seul de la série que j'ai lu, même si j'ai vu une bonne partie de l'animé. 

On y découvre un souriceau maladroit du nom de Mathieu, une Dame Blaireau forte et tête de mule, la jolie Florine petite souris douce et cuisinière, le vieux portier Mathusalem et le père Théodore...mais surtout on découvre Cluny le Fléau ! Je me suis d'ailleurs posée la question d'une quelconque corrélation avec notre Moyen-Age où la congrégation de Cluny a petit à petit pris le pas sur les autres églises et abbayes, mais apparemment l'auteur ne savait même pas que Cluny était une ancienne abbaye bourguignonne. Une ambiance bien moyenâgeuse toutefois, et qui est toujours intéressante pour les jeunes lecteurs. 

L'histoire, c'est celle de Mathieu qui en combattant Cluny le Fléau, venu envahir l'abbaye, va se révéler aussi digne et héroïque que Martin le Guerrier qui avait sauvé l'abbaye jadis. Pour cela, bonté, courage et intelligence seront demandés. Ce livre montre aux enfants l'importance d'un symbole mais aussi qu'il faut passer outre. Il montre que le courage peut tout. Il fait rêver les enfants et développe l'imagination. 

On s'attache bien rapidement aux différents membres de l'abbaye, les moineaux, les souris, Dame Blaireau ou Sol le Silencieux. En le lisant, j'ai également repensé à ma première saga littéraire que j'ai acheté et suivie de bout en bout : Le Royaume d'Outrebrume de M.C. McAllister. Et je me suis souvenue pourquoi j'aimais autant les histoire menées par des animaux : ça développe plus l'imagination, on s'attache aussi facilement à de petites bêtes mignonnes, ça permet de réfléchir sur les comportements humains. Oui, j'aime les romans imaginaires avec des animaux comme héros. 

Un roman parfait pour les jeunes lectures de 9-10 ans, qui fait rêver, imaginer et est profondément intéressant, un magnifique 20/20. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

"nom + url"